BFMTV

L'usine ArcelorMittal de Florange bloquée, dans l'attente du CE

-

- - -

Les salariés de l'usine ArcelorMittal de Florange, en Moselle, ont décidé de bloquer l'accès au site et les sorties de productions, en attendant l'issue du comité d'entreprise.

Les syndicats craignent la "mort programmée" du site de Florange, où travaillent 5.000 salariés, après l'annonce de la direction, la semaine dernière, que les hauts-fourneaux ne redémarreraient pas au deuxième trimestre. Le n°1 mondial de la sidérurgie assure qu'il ne s'agit que d'une mise en veille temporaire rendue nécessaire par une demande insuffisante.

Même si ses deux hauts fourneaux sont en sommeil depuis plusieurs mois, le laminoir train à chaud de Florange produit toujours quelque 200.000 tonnes par mois d'acier technique pour l'industrie automobile. Le site est approvisionné avec des brames d'acier produites par l'usine d'ArcelorMittal de Dunkerque

Avec ce blocage, les syndicalistes espèrent désorganiser la fabrication dans l'industrie automobile qui, a observé l'un d'entre eux, "travaille à flux tendu". ArcelorMittal Florange livre ses produits finis aux constructeurs Peugeot, Volkswagen, Mercedes, Audi et Toyota. Cette action "coup de poing" est la première menée par l'intersyndicale CGT/CFDT/FO/CFE-CGC, après l'occupation de la direction lundi. L'intersyndicale a promis qu'elle serait "le cauchemar du gouvernement", jusqu'au 6 mai, date du second tour de l'élection présidentielle.

Benoit Petit et Claire Boubé