BFMTV

Concessionnaires en colère

BFMTV
Les concessionnaires automobiles en ont assez de devoir avancer à tout acheteur de "voitures propres" le bonus écologique de l'Etat. A Montpellier, l'un d'eux s'impatiente.

C'est une des mesures décidée dans le cadre du Grenelle de l'Environnement. Depuis le 5 décembre 2007, date de la mise en place du bonus écologique sur l'achat de véhicules les moins polluants, ce sont en effet les réseaux de distribution qui avancent l'argent, via des baisses sur le prix d'achat.
Des avances qui peuvent atteindre 20 000 euros pour une concession moyenne, et jusqu'à 150 000 euros pour les concessions les plus importantes.
Ils ne seront pas remboursés par l'Etat avant la fin du mois de février 2008, ce qui pose de gros problèmes de trésorerie selon les professionnels.

Stéphane Cerdan est concessionnaire multimarques à Montpellier. Depuis décembre 2007, son garage avance chaque mois 20 000 euros. En colère envers l'Etat, il dénonce le « flou artistique du gouvernement ». (voir extrait sonore ci-contre)

La rédaction, avec Laurent Damiron