BFMTV

Attentats: des inquiétudes autour des manifestations contre la loi Travail?

Manifestation contre la loi Travail le 9 mars 2016 à Marseille.

Manifestation contre la loi Travail le 9 mars 2016 à Marseille. - Anne-Christine Poujoulat - AFP

Le gouvernement s'inquiéterait des prochains rassemblements contre la loi Travail, rapporte L'Opinion, notamment pour des questions de sécurité.

Après les attentats de Bruxelles, le gouvernement craindrait-il les prochaines manifestations contre la loi Travail? Un mouvement de grève et des défilés sont prévus dans plusieurs villes de France les 24 et 31 mars prochain. Et si la sécurité a été renforcée dans les lieux publics parisiens, pas question pour autant d'annuler les manifestations.

Ce qui n'empêche pas le gouvernement d'observer ces mouvements avec inquiétude. "Les grands rassemblements pourraient être visés; regardez, ils se sont attaqués au métro et à l'aéroport", lance un membre du gouvernement à L'Opinion.

Inquiétude réelle ou tentative de pression? Le mouvement contre la loi ne semble en tout cas pas prêt de ralentir. "Imaginez si un terroriste s’infiltrait, je ne veux même pas y penser", poursuit le même ministre. Du côté de la CGT, on estime que "ce n'est pas le boulot du syndicat de lutter contre le terrorisme": c'est l'avis du secrétaire général Philippe Martinez, interrogé avant les attentats de Bruxelles. La CGT, contactée par BFMTV.com, n'a pas pu être jointe mercredi après-midi. En tête de la mobilisation contre la loi El Khomri, elle appelle toujours à manifester.

A. K.