BFMTV

ArcelorMittal : affrontements entre métallos et CRS à Paris

-

- - -

Des affrontements entre les forces de l’ordre et les ouvriers d’ArcelorMittal ont eu lieu ce jeudi devant le QG du candidat Nicolas Sarkozy. Le président n’est pas allé à la rencontre des manifestants, invoquant un voyage dans la Marne. Ce qui a provoqué la colère des ouvriers qui refusent désormais de se rendre lundi à L’Elysée.

Ils étaient venus parler à Nicolas Sarkozy, mais ce sont les forces de l’ordre qu’ils ont trouvées. Les 200 ouvriers d’ArcelorMittal venus à la rencontre du candidat ont été accueillis par les bombes lacrymogènes.

Nicolas Sarkozy s’est rendu à son QG de campagne un peu plus tôt dans la matinée mais n’a pas souhaité rencontrer les manifestants. Il était attendu dans la Marne, un peu plus tard dans la journée.

Le président a déclaré "nous avons trouvé les moyens de faire repartir les hauts-fourneaux". Des propositions qui à l’évidence ne suffisent pas à calmer la colère des ouvriers d’ArcelorMittal. Les syndicats ont décidé de boycotter pour l’occasion la réunion prévue lundi avec le président. Mais les ouvriers n’en ont pas pour autant fini avec le chef de l’état.

Claire Ricard