BFMTV

10 000 euros de dons pour les caissières en grève

-

- - -

Des particuliers, touchés par les conditions de travail des caissières grévistes d'un Carrefour de Marseille, ont envoyé des dons pour compenser leurs pertes de salaire.

Des syndicats et des associations remettent aujourd'hui plus de 10 000 euros aux caissières de l'hypermarché Carrefour Littoral à Marseille qui avaient fait grève durant 16 jours en février dernier. Près de 110 caissières ou employées grévistes qui ont perdu jusqu'à 450 euros de salaire durant le conflit recevront un chèque de compensation. Des dons envoyés, pour une grande majorité, par des particuliers de toute la France après l'appel à la solidarité lancé par le collectif 13 Droits des femmes.

Ces particuliers avaient découverts lors de ce conflit social les salaires des caissières compris entre 750 et 950 euros, ainsi que leurs conditions de travail "élastiques". Nicole Thuet, présidente de l'association Collectif 13 Droits des femmes, qui avait lancé l'appel à la solidarité sur internet, explique que « les caissières font partie du quotidien. C'est la personne qu'on voit tous les jours et on se dit que ça ne doit pas être marrant. Les gens sont très au fait de leur situation précaire, c'est ce qui a fait que les gens ont donné ».

Djamila, l'une des caissières, témoigne : « J'ai perdu 450 euros et je récupère 110 euros. C'est déjà pas mal. Voir la solidarité de toutes ces personnes qui ne nous connaissent pas du tout et qui ont vu la grande distribution faire la grève, ça nous a vachement touché ». De son côté, Linda va recevoir « 77 euros, et on ne crache pas dessus. On a eu une perte de salaire et on a notre vie de tous les jours avec les crédits, tous les aléas de la vie, tout ce qui arrive à côté... J'ai perdu entre 250 et 270 euros. C'est pas tant le montant, c'est surtout d'avoir été écoutée et entendue. On a été soutenues, on était pas seules, c'est le plus important ».

La rédaction et Lionel Dian