BFMTV

Manifestation des gilets jaunes: Paris à l’arrêt samedi

Mobilisation des gilets jaunes le 1er décembre à Paris

Mobilisation des gilets jaunes le 1er décembre à Paris - Geoffroy VAN DER HASSELT / AFP

Face aux risques élevés de nouveaux débordements lors de la mobilisation des gilets jaunes samedi, de nombreux commerces, théâtres, musées et monuments de la capitale seront fermés au public.

Après les violences croissantes qui ont entaché les trois premiers actes, l’inquiétude grandit à l'approche de la quatrième grande journée de mobilisation des gilets jaunes ce samedi 8 décembre à Paris. Commerces et lieux culturels sont ainsi invités à prendre des mesures exceptionnelles pour faire face aux risques de nouveaux débordements. Si bien que la capitale risque de tourner au ralenti.

Les commerces appelés à fermer

Ce jeudi, la préfecture de police de Paris a appelé les commerçants du secteur des Champs-Élysées à "fermer (leurs) portes et accès" le jour de la manifestation, "mais aussi à sensibiliser leurs personnels sur les risques encourus", est-il indiqué dans une feuille d'avis.

Ils sont également invités à à protéger leurs commerces contre "d’éventuelles dégradations en apposant des panneaux de protection sur les vitres" et en "retirant les étalages, terrasses, contre-terrasses, véhicules, ainsi que tous les objets vulnérables".

Outre le secteur des Champs-Élysées, ces mesures de sécurité s’étendent au-delà de l’ouest parisien. Au total, 13 autres quartiers sont considérés comme "à risque" par la préfecture de police de Paris, à savoir la place de l’Étoile, la place Saint-Augustin, le quartier de l’Opéra, le Trocadéro, la place de la Concorde, l’Hôtel de Matignon, la place de la République, le Sénat, la place de la Bastille, Montparnasse, Bercy, Denfert-Rochereau et la place d’Italie.

Monuments, musées et théâtres fermés

De nombreux musées et autres lieux culturels resteront portes closes samedi. Parmi eux, le Louvre, le musée d’Orsay, les deux opéras, l’Orangerie, le Grand Palais, le musée de l’Homme, le Palais de la découverte et le musée des Arts et Métiers. La Tour Eiffel, les Catacombes et l'Arc de triomphe, objet de dégradations la semaine passée, seront eux aussi fermés au public.

Sept musées et sites patrimoniaux administrés par la Ville de Paris et situés dans divers quartiers de la capitale, seront également fermés, a indiqué Paris Musées. Outre le Petit Palais, le Musée d'art moderne de la Ville de Paris, le musée Cernuschi, la maison de Victor Hugo, le musée Cognacq-Jay, la crypte archéologique de l'île de la Cité située sous le parvis de Notre-Dame et les Catacombes n’ouvriront pas leurs portes.

Nombre de théâtres situés à proximité des Champs-Élysées ont pris la même décision. Le théâtre Marigny annule ainsi ses représentations, tout comme le théâtre du Rond-Point et le théâtre des Champs-Élysées

Des événements annulés

Plusieurs événements censés se dérouler dans la capitale ont également été annulés ou reportés. La première édition du festival de musiques électroniques Inasound, qui devait se tenir ce weekend au Palais Brongniart, (ex-siège de la Bourse de Paris), a été reportée. Même chose pour le match de Ligue 1 PSG-Montpellier ou le Noël des animaux de la SPA.

Le Téléthon qui devait se tenir place de la Concorde, en bas des Champs-Élysées, est quant à lui maintenu mais sera finalement rapatrié dans les studios de France Télévisions. En revanche, la "marche des maladies rares" prévue samedi au Jardin du Luxembourg est annulée. La "marche pour le climat", elle, aura bien lieu mais sur un parcours modifié reliant la place de la Nation à la place de la République.

Les services d’autopartage prudents

Craignant de voir leurs véhicules dégradés pendant la manifestation, les services d’autopartage devraient eux aussi prendre leurs précautions en adaptant leur offre. À commencer par Moov’in.Paris qui prévoit d’"éloigner (ses) véhicules des zones sensibles considérées". De son côté, Free2Move assure que ses équipes sont "en relation avec la Préfecture de police et se rangeront aux consignes délivrés".

Enfin, le service de partage de scooters COUP indique qu’il réduira sa zone d’utilisation dans son application afin d’enlever "dès vendredi soir" les véhicules du secteur à risque. Pour sa part, l’opérateur Cityscoot évoque des "mesures préventives" mais ajoute qu’il attend d’avoir des indications venues de la préfecture de police.

À noter par ailleurs que plusieurs dizaines de stations Vélib' dans le secteur des Champs-Élysées sont d'ores et déjà fermées, à la demande de la Préfecture de Police. 

Paul Louis avec Carole Blanchard