BFMTV

Manif pour tous: des Femen frappées et traînées à terre par certains militants

Des Femen ont perturbé ce dimanche le cortège de la Manif pour tous avant d'être frappées et traînées à terre par certains militants.

Une dizaine de Femen ont fait irruption, ce dimanche, place du Trocadéro, dans le 16e arrondissement de la capitale, en fin de cortège de la Manif pour tous (MPT) qui a rassemblé des milliers de personnes. Les féministes scandaient "la haine ne fait pas partie des valeurs de la famille, on ne veut plus vous subir", rapporte BFMTV.

Elles ont ensuite été frappées par certains militants de la MPT, tirées par les cheveux et traînées à terre avant d'être exfiltrées par le service d'ordre de la manifestation puis par les forces de l'ordre, selon nos informations. Six d'entre elles ont été interpellées par la police qui a procédé en tout à 13 interpellations sur la journée, selon l'AFP.

Les Femen ont expliqué dans un post publié cet après-midi sur les réseaux sociaux les raisons de leur participation à la Manif pour tous: "Nous avons répondu à leur appel (...) Et une fois encore, FEMEN refoulera cette vague réactionnaire !!! Non contents d'avoir déversé leur homophobie dans toute la France pendant des mois lors des débats sur le mariage pour tous, la Manif pour tous, Civitas et consorts, reviennent à la charge à six mois des élections présidentielles pour tenter d'imposer leur vision rétrograde, exclusive et religieuse de la famille. Ne les laissons pas à nouveau pourrir les débats, ne laissons pas leurs morales religieuses infester la démocratie, ne laissons pas le ver entrer dans la pomme", est-il notamment écrit.

Des groupes de militants "autonomistes" avaient prévu cette semaine sur les réseaux sociaux de perturber la marche de la Manif pour tous, la première depuis deux ans.

A.C. avec AFP