BFMTV

Mailly "n'est pas dans l'esprit d'arrêter" la mobilisation anti-loi travail

Le numéro un de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, le 19 mai 2016.

Le numéro un de Force ouvrière, Jean-Claude Mailly, le 19 mai 2016. - MIGUEL MEDINA - AFP

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière (Fo), a assuré ce mercredi "ne pas être dans l'esprit d'arrêter" la mobilisation contre la loi travail, tout en soulignant qu'une confédération nationale ne peut pas "appuyer sur un bouton pour mettre en grève les salariés".

Le secrétaire général de Force ouvrière (Fo), parlant au nom de son mouvement, a indiqué que "nous avons incité les syndicats dans les entreprises à organiser des assemblées générales. Ensuite, je soutiens les salariés qui ont choisi la grève", précisant lui-même "ne pas être dans l'esprit d'arrêter" la mobilisation contre la loi travail. "Mais cela ne peut pas être une confédération nationale qui appuie sur un bouton pour mettre en grève des salariés", affirme Jean-Claude Mailly dans un entretien publié sur le site de Paris-Match.

Pas effrayé par le "temps long"

Selon le numéro un de Fo, "la balle est dans le camp du gouvernement". "Nous ne sommes pas dans l'état d'esprit d'arrêter. Le texte passe au Sénat en juin, puis revient à l'Assemblée nationale. Donc nous nous inscrivons, si nécessaire, dans le temps long", ajoute-t-il, en affirmant que la manifestation nationale du 14 juin "ne sera pas un aboutissement".

A.M avec AFP