BFMTV

Lot: un jeune homme déclaré autiste obtient son bac mention "très bien"

-

- - Mike LEYRAL / AFP

Malgré sa scolarité compliquée, l'adolescent est parvenu à décrocher le précieux sésame avec brio. Il souhaite poursuivre ses études.

Avec un note moyenne de 16,82/20, Nicolas, un jeune homme de 17 ans originaire de Leyme dans le Lot est l’un des 592.500 lycéens à avoir, fin juin, obtenu le fameux diplôme sans passer par la case rattrapage. Inscrit en filière scientifique, l’histoire de ce jeune lotois a pourtant été rapportée par la presse locale dont La Dépêche, qui a dressé le portrait de cet étudiant au parcours remarquable.

A l’âge de trois ans, Nicolas est déclaré autiste par les médecins. Retiré de l’école maternelle pour l’hôpital au sein duquel il affirme "avoir perdu un an de (sa) vie", le quotidien régional souligne la difficulté de la scolarité du jeune garçon. "Finalement j’ai commencé ma scolarité comme je l’ai finie: à l’écart des autres, à cause d’un système. C’est une vraie tristesse pour moi. Aujourd’hui, je me rends compte à quel point j'ai pu être seul."

Système pas adapté

Cette note au baccalauréat, couronnée d’une mention "Très Bien", est un fort message d’espoir pour tous les enfants diagnostiqués autistes. "Je voudrais dire aux familles que leurs enfants autistes n’ont rien à faire en psychiatrie", explique-t-il, avant de durement décrire le système Français: "Qu'elles se tournent plutôt vers les méthodes et les approches qui se pratiquent à l'étranger, qu'elles n'écoutent pas les médecins leur dire de faire le deuil de leur enfant, comme cela a été le cas pour mes parents."

Malgré un enseignement particulier, il a dû suivre de nombreux cours par correspondance et a reçu un fort soutien de la part de sa famille: "Ma mère était mon coach. Elle préparait les cours d’histoire-géographie et de philosophie pour m’aider." Après l’obtention du fameux sésame, l’adolescent souhaite suivre des études afin de devenir développeur de jeux vidéo.

Hugo Septier