BFMTV

Le deuil national, comment ça marche?

Les drapeaux sont mis en berne lors de l'instauration d'un deuil national.

Les drapeaux sont mis en berne lors de l'instauration d'un deuil national. - Patrick Kovarik - AFP

Pour la troisième fois en 18 mois, la France observe trois jours de deuil national. Une procédure peu courante, décidée par François Hollande après l’attentat de Nice qui a coûté la vie à 84 personnes.

Après l’attentat de Nice qui a coûté la vie à 84 personnes, François Hollande a annoncé trois jours de deuil national à compter de ce samedi. Une décision rare en France.

> Qui décide?

C’est le chef de l’Etat qui décide d'instaurer un deuil national. Il détermine également sa durée. La décision est indiquée par décret, signé par le Président avant d'être publiée au Journal officiel. Il n’existe pas de texte de loi qui précise quand et comment ce deuil doit être respecté. Le terme "deuil de la nation", n’a d’ailleurs pas de signification légale, comme l'expliquent les Décodeurs du Monde.

> Drapeaux en berne et minute de silence

Malgré l’absence de précisions légales, les modalités du deuil national sont connues. Il s’agit le plus souvent de la mise en berne des drapeaux, hissés à mi-mât sur les édifices publics. Certaines administrations peuvent également fermer à cette occasion. Une minute de silence est respectée: ce sera le cas lundi à midi dans toute la France, afin de rendre hommage aux victimes. A Paris, la tour Eiffel sera illuminée aux couleurs de la France jusqu’à lundi soir. 

> La troisième fois en 18 mois

Le deuil national n’est pas chose courante en France. Mais ces derniers mois, il a déjà été demandé deux fois: lors de la tuerie de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015, ainsi qu’après les attentats du 13 novembre 2015. C’est donc la troisième fois en 18 mois que la France connaît un tel deuil.

Avant cela, la France avait respecté une journée de deuil national le 14 septembre 2001, trois jours après les attentats aux Etats-Unis. Un deuil observé par tous les Etats membres de l’Union européenne. Le deuil national peut aussi être respecté lors d’un décès de personnalité, comme le 12 novembre 1970 à l’occasion de la mort du général de Gaulle.

A. K.