BFMTV

La fessée, une punition de plus en plus bannie en Europe

La fessée, une punition en voie de disparition en Europe.

La fessée, une punition en voie de disparition en Europe. - -

Le tribunal de Limoges, en Haute-Vienne a condamné pour "violences" un père de famille qui a voulu corriger son fils. En Europe, la donne est différente. Zoom sur les différentes législations européennes.

La condamnation d'un père par le tribunal de Limoges, en Haute-Vienne, pour avoir fessé son enfant de 9 ans fait débat en France. Mais qu'en est-il en Europe? La grande majorité des pays du Vieux continent ont interdit toutes formes de punitions physiques.

La Suède, précurseur dans l'interdiction de la fessée

La Suède a été le premier pays, en 1979, à interdire les punitions corporelles. A l'école, "les enseignants ont partout, en Europe, l'interdiction de lever la main sur les élèves".

La législation varie en revanche en ce qui concerne les punitions à la maison, comme en France, en Belgique, en Italie ou encore au Royaume-Uni.

Outre-Manche, le Parlement britannique refuse d'ailleurs catégoriquement d'interdire tout châtiment physique à la maison et préfère laisser aux parents le soin d'exercer une punition corporelle "raisonnable", c'est-à-dire qui ne laisse pas de trace visible sur la peau.