BFMTV

Un père condamné pour une fessée déculottée

La justice a condamné le père de famille.

La justice a condamné le père de famille. - -

Le tribunal a condamné pour "violences" un père de famille qui a voulu corriger son fils.

500 euros d'amende avec sursis plus 150 euros de dommages et intérêts pour "préjudice moral" pour la mère de son enfant. Voici la condamnation prononcée vendredi par le tribunal de Limoges à l'encontre d'un père de famille qui avait fessé, cul nu, son fils de 9 ans.

L'homme a voulu corriger ainsi son enfant qui ne voulait pas lui dire bonjour, explique Le Populaire. Il a subi l'ire de son père et s'en était plaint à sa mère alors qu'il "a du mal à s'asseoir". Le couple est alors en pleine procédure de séparation. La mère porte plainte.

"Je regrette de l'avoir frappé", a reconnu le père à l'audience. "Mais je ne regrette pas mon geste", a-t-il ajouté, fustigeant "la mode actuelle" qui "veut que l'on ne corrige pas les enfants", relate Le Parisien.

L'avocate du père, Me Anne-Laure Catherinot, évoque dans Le Populaire "un enfant difficile qui tenait tête à son père" et plaide: "Ce geste n’aurait pas dû se produire mais mon client n’a pas vu le côté humiliant pour son fils".

Des arguments que n'a pas entendus le parquet qui a évoqué une pratique "inefficace et révolue" et a requis 300 euros d'amende et un stage de responsabilité parentale à l'encontre du père. Sur la même ligne, la présidente du tribunal a rappelé "la violence" et "l'humiliation" du geste et a condamné le père, en plus des 500 euros d'amende avec sursis, à 150 euros de dommages et intérêts.

OPINION - Faut-il interdire la fessée? Exprimez-vous

|||sondage|||1256

V.D.