BFMTV

La Corse presque à court de carburant

© Reuters/ Les stations-service de Corse étaient quasiment à sec de carburant lundi matin. Conséquence de la grève de la CGT affectant le terminal pétrolier de Fos-Lavera (Bouches-du-Rhône).

© Reuters/ Les stations-service de Corse étaient quasiment à sec de carburant lundi matin. Conséquence de la grève de la CGT affectant le terminal pétrolier de Fos-Lavera (Bouches-du-Rhône). - -

Les stations-service de Corse étaient quasiment à sec de carburant lundi matin. Conséquence de la grève de la CGT affectant le terminal pétrolier de Fos-Lavera (Bouches-du-Rhône).

La pénurie de carburant touchait lundi matin la plupart des stations-service de Corse, une semaine après le blocage des terminaux pétroliers de Fos-sur-Mer et Lavéra (Bouches-du-Rhône) par la CGT.

Le syndicat proteste contre la création d'une société privée qui prendra prochainement la gérance des deux sites. Sur l'île de Beauté, plusieurs stations d'Ajaccio, Bastia, Porto-Vecchio ou encore Porto ne distribuaient plus ni essence, ni gasoil. Seules quelques enseignes, situées en campagne, pouvaient encore ravitailler quelques automobilistes. Mais tout le monde craignait la pénurie totale dans les jours qui viennent si le conflit venait à se poursuivre.

En fin de semaine dernière, les autorités avaient pris des mesures de restriction à destination des habitants, ce qui a eu pour effet principal de provoquer une ruée à la pompe. En outre, mercredi, un navire spécialement affrété de Sardaigne par les compagnies pétrolières effectuera un réapprovisionnement de fortune sur l'île.