BFMTV

La base fait de la résistance

BFMTV

Troisième jour de grève reconductible à la SNCF et à la RATP. De nouvelles assemblées générales sont prévues ce matin un peu partout en France.

En fin de journée, hier 7 syndicats ont appellé ces AG a poursuivre le mouvement. Ce qui veut dire concrètement qu'il faut s'attendre à d'importantes pertubations au moins jusqu'à samedi soir.

Au premier jour du mouvement pourtant, après avec reçu un feuille de route de Nicolas Sarkozy, les leaders syndicaux envisageaient pourtant une fin de grève assez rapide.

Mais la base, elle, n'a jamais vraiment envisagé de stopper le mouvement.Au moins tant que les cheminots n'étaient pas surs de conserver leurs 37 années et demi de cotisations retraites.

En gare du nord, les cheminots grévistes s'organisent. Syndiqués et non syndiqués ont créé un bureau de 15 personnes chargés de centraliser toutes les informations. Juan Aliart travaille sur la construction des rails de TGV. Membre de Sud Rail , il fait parti de ce bureau de gréviste monté hier en Gare du Nord. Ce bureau a été monté car « il y a une tentative de diviser selon lui ».
(voir extrait sonore ci-contre)

Les leaders syndicaux suivent désormais leur base, et réclament que tout soit remis sur la table dans cette réforme, notamment l'instauration d'un système de décote. Un système qui fera pas perdre de l'argent aux cheminots qui ne travailleront pas assez longtemps pour partir en retraite.

La rédaction avec Céline Martelet