BFMTV

L'Opéra de Paris en grève: après les danseuses, les musiciens offrent un concert gratuit

-

- - FRANCOIS GUILLOT / AFP

A quelques heures du réveillon du Nouvel An, les musiciens de l'orchestre ont offert un concert devant les mêmes affiches qu'une semaine auparavant: "Opéra de Paris en grève" et "La culture est en danger".

Après le spectacle improvisé des danseuses de l'Opéra de Paris le 24 décembre sur les marches de l'opéra Garnier, ce sont, cette fois, les musiciens de l'institution qui ont offert un concert gratuit ce mardi, sur les marches de l'opéra Bastille. Une façon, pour ces artistes, de manifester contre la réformes des retraites voulue par Emmanuel Macron. 

A quelques heures du réveillon du Nouvel An, les musiciens de l'orchestre ont offert un concert devant les mêmes affiches qu'une semaine auparavant: "Opéra de Paris en grève" et "La culture est en danger", sous les applaudissements des badauds. 

"Nous refusons toujours d'entrer dans une parodie de négociations", ont indiqué les grévistes de l'Opéra de Paris, dénonçant le "passage en force du gouvernement", dans un message lu avant le début de cette performance en plein air.

Un mois de grève à l'Opéra

Les musiciens ont joué quelques morceaux très connus du répertoire classique, comme la Damnation de Faust d'Hector Berlioz ou la Danse des chevaliers, célèbre extrait du Roméo et Juliette de Sergueï Prokofiev, avant de terminer sur une interprétation de la Marseillaise, devant quelques centaines de personnes venues les soutenir, qui ont entonné ensuite des chants protestataires.

"Nous refusons d'être les fossoyeurs de notre propre régime de retraite", ont ils indiqué dans leur message, continuant d'exiger le "retrait" de la réforme.

L'Opéra de Paris est touché par la grève depuis le 5 décembre dernier. De nombreux spectacles ont été annulés, ballets comme opéras. L'Opéra comme la Comédie-Française sont les seules institutions culturelles concernées par la réforme du gouvernement. Le régime spécial de l'Opéra est l'un des plus anciens de France, puisqu'il date de 1698, sous Louis XIV.

La "clause du grand père" refusée par les danseurs

Après leur spectacle improvisé, les danseurs avaient été reçu par le gouvernement. Ce dernier leur a proposé que la réforme ne concerne que les danseurs recrutés à partir de 2022. Un compromis que les danseurs ont refusé. 

La grève qui touche l'Opéra a entraîné l'annulation de plusieurs spectacles et des pertes s'élevant à 8 millions d'euros, selon les chiffres communiqués par l'institution en début de semaine dernière.

Cyrielle Cabot