BFMTV

L'Eglise orthodoxe de Paris est désormais ornée de ses 5 bulbes

Situé à proximité du musée du quai Branly et de la Tour Eiffel, l'Eglise orthodoxe est financée par la Fédération de Russie

Situé à proximité du musée du quai Branly et de la Tour Eiffel, l'Eglise orthodoxe est financée par la Fédération de Russie - Jean-Pierre Dalbéra - Flickr - CC Commons

Le chantier de l'Eglise orthodoxe de Paris touche à sa fin. Les quatre bulbes périphériques du bâtiment ont été posés mercredi 24 août, venant parachever l'oeuvre de Jean-Michel Wilmotte.

Le chantier de la future Eglise orthodoxe de Paris située à quelques pas de la Tour Eiffel, sur le quai Branly, s'achève. Quatre petits bulbes dorés ont été montés à la grue et fixés mercredi 24 août dans la matinée, deux ans après le début des travaux. Comme l’exige la tradition orthodoxe, une croix orne chacun des bulbes qui culminent à une hauteur de 6 mètres. Le bulbe principal, lui, avait été monté en mars dernier. 

Le projet, orchestré par l'architecte Jean-Michel Wilmotte, avait été souhaité par le président russe Vladimir Poutine et décidé par Nicolas Sarkozy. Il sera inauguré entre les 18 et 20 octobre et comprend quatre bâtiments de trois étages, dont une école primaire franco-russe, un centre culturel avec une librairie, des salles d’exposition, un café, et un centre paroissial avec un auditorium sur une surface de 5 000 m2 en bords de Seine.

J.B