BFMTV

Johnny Hallyday: un chanteur a-t-il déjà bénéficié d'un hommage national?

Des fans de Johnny Hallyday devant son domicile de Marnes-la-Coquette le 7 décembre 2017

Des fans de Johnny Hallyday devant son domicile de Marnes-la-Coquette le 7 décembre 2017 - Geoffroy Van Der Hasselt-AFP

Certains appellent à un hommage national pour Johnny Hallyday, d'autres souhaitent que son cercueil descendent les Champs-Élysées. Cela s'est-il déjà produit pour un chanteur de rock? BFMTV.com fait le point.

Un hommage national ou les Champs-Élysées pour Johnny Hallyday? Après les hommages nombreux et unanimes mercredi ayant suivi l'annonce de la mort de la star, l'heure est désormais aux préparatifs d'une cérémonie d'adieu à la hauteur de celui que le président Macron a qualifié de "héros français" et qui pourrait avoir lieu ce samedi. 

À l'Assemblée nationale, Édouard Philippe a insisté sur le fait que "le président de la République a indiqué qu'il réfléchissait à une façon de rendre un hommage particulier à Johnny Hallyday, mais qu'il le ferait bien entendu en accord avec la famille".

Hommage national / obsèques nationales

Un hommage national pour l'idole des jeunes? La ministre de la Culture Françoise Nyssen s'y est montrée favorable. Un hommage national est une décision du président de la République, publiée au Journal officiel. La cérémonie se déroule traditionnellement dans la cour d'honneur des Invalides ou au Panthéon, où le cercueil du défunt est recouvert du drapeau tricolore. Le chef de l'État prononce un éloge funèbre et l'hommage peut s'accompagner d'une journée de deuil national, décidée sur décret. Un hommage national n'est pas la même chose que des obsèques nationales, qui relèvent - tout comme la journée de deuil - d'un décret.

Plusieurs personnalités politiques ont eu droit à un hommage national, comme Jacques Chaban-Delmas, Philippe Seguin, Pierre Mauroy, Dominique Baudis, Michel Rocard à l'été 2016 et Simone Veil en juillet dernier. Des militaires tués dans l'exercice de leurs fonctions ont également été ainsi honorés, le dernier date du mois de juin - il s'agissait du parachutiste Albéric Riveta, tué au Mali.

Ce vendredi, un hommage national sera rendu à l'écrivain et académicien Jean d'Ormesson aux Invalides. D'autres artistes en ont bénéficié, comme Victor Hugo, Pierre Loti, Maurice Barrès, Paul Valéry, Colette et Aimé Césaire. En revanche, plus rares sont les artistes de music-hall à été ainsi honoré. On notera le nom de Josephine Baker.

Les Champs-Élysées pour Victor Hugo

Victor Hugo a été le premier écrivain et poète à bénéficier d'obsèques jusqu'alors réservées aux plus hauts personnages de l'État. Et le seul artiste à avoir emprunté la plus belle avenue du monde. L'immense majorité des députés lui accordent les funérailles nationales, après sa mort le 22 mai 1885. Le dimanche 31 mai, son cercueil est déposé sous l'Arc de Triomphe. La bière est couverte d'un crêpe noir, le catafalque est barré des initiales "VH". À midi moins le quart, 21 coups de canon sont tirés et le cortège, qui est suivi au total par deux millions de personnes, commence à descendre les Champs-Élysées. Le trajet jusqu'au Panthéon s'achève à 18 heures au milieu des prises de parole officielles. 

Le cercueil de Johnny Hallyday pourrait-il descendre les Champs-Élysées? C'est que certains ont évoqué. Selon nos informations, la préfecture de police de Paris a tenu dans la matinée de mercredi une réunion pour examiner le scénario d'une remontée de l'avenue pour le cercueil de Johnny Hallyday. Mais jamais un artiste n'a ainsi été honoré. Producteur du chanteur de 1982 à 2010, Jean-Claude Camus en a parlé dès mercredi.

"C'est le rêve de Laeticia. C'est aussi le mien. Je pense qu'il a droit à ça et ça permettra au public de lui faire un dernier adieu. (...) On peut mettre beaucoup de monde sur les Champs-Élysées en hiver", a-t-il déclaré. "J'aimerais un hommage national, ce serait une erreur de ne pas le faire parce qu'il est le dernier", a assuré la comédienne Muriel Robin, proche des Hallyday. 

"Johnny, c'est plus qu'une icône, c'est un phénomène social"

"Johnny a vécu dans la démesure, il va mourir dans la démesure", analyse pour BFMTV Jean-Pierre Pasqualini, directeur des programmes de la chaîne de télévision Melody. Il estime qu'un tel événement est tout à fait envisageable pour l'idole des jeunes, "Johnny, c'est vraiment un cas à part".

"Aujourd'hui, la variété c'est le patrimoine. Johnny Hallyday, c'est un grand chanteur populaire, les Champs-Élysées ne leur sont plus interdits à ces chanteurs. Pour avoir beaucoup de gens aux obsèques, il faut être un phénomène social. Johnny, c'est plus qu'une icône, c'est un phénomène social. Un million de personnes c'est possible, alors que pour Charles Trénet, qui était un immense créateur, il y avait très peu de monde, Gilbert Bécaud aussi."

Si les obsèques de Johnny Hallyday, icône populaire inégalée, seront un événement d'ampleur, les funérailles de plusieurs autres artistes ont par le passé suscité de vives émotions. En 1978, une cérémonie se tient en l'église d'Auteuil, à Paris, pour les obsèques de Claude François qui a été inhumé au cimetière de Dannemois, dans l'Essonne. En 1987, les obsèques de Dalida se sont déroulés à l'Eglise de la Madeleine. Elle a ensuite été inhumée au cimetière de Montmartre, à Paris. Mais ni hommage national, ni descente des Champs-Élysées.

Selon Fabien Lecoeuvre, spécialiste de la chanson française, le nombre de deux millions de personnes, comme pour les obsèques de Victor Hugo, réunies sur les Champs-Élysées est tout à fait envisageable, indique-t-il à BFMTV. "On ne soupçonne pas ce qu'il va se passer."

Céline Hussonnois-Alaya