BFMTV

Intempéries : l'Ardèche, l'Hérault et le Gard en vigilance orange

Les dégâts visibles dans la ville de Lamalou-les-Bains.

Les dégâts visibles dans la ville de Lamalou-les-Bains. - Pascal Guyot - AFP

Nouvelle vigilance pluie et inondation jeudi en fin d'après-midi dans l'Ardèche, l'Hérault et le Gard, après les violents orages qui sont abattus dans la nuit de mercredi à jeudi, faisant 4 morts et 2 disparus.

MISE A JOUR - Météo France prévoit de nouvelles précipitations jeudi soir en Ardèche, l'Hérault et le Gard, plaçant les trois départements en vigilance orange pluie et inondations jusqu'à 13h, vendredi.

De violents orages ont frappé quatre départements dans le Languedoc-Roussillon et le Midi-Pyrénées, dans la nuit de mercredi à jeudi. Quatre personnes sont mortes et deux autres sont toujours disparues.

Un premier bilan faisait état de cinq décès au camping de Lamalou-les-Bains, dans l'Hérault. Deux occupants, un homme et une femme, ont été retrouvés morts dans deux camping-cars différents. Un piéton sur les lieux a également été emporté par la crue provoquée par la rupture soudaine d'un "embâcle".

Dans la matinée, des responsables des secours sur place ont fait état de deux nouveaux corps découverts dans une autre caravane ou camping-car. Ils n'étaient pas en mesure de préciser s'il s'agissait de deux personnes portées disparues jusque là.

Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est attendu sur les lieux du drame, dans l'après-midi.

"Une vague de plus de 2 mètres de haut"

Le directeur de cabinet de la préfecture de l'Hérault avait confirmé plus tôt dans la matinée à BFMTV trois décès survenus dans un camping de Lamalou-les-Bains "qui a dû faire face à une brusque montée subite des eaux vraisemblablement due à la rupture d'un embâcle". "Une forme de torrent s'est formée à l'intérieur du camping et a emporté les caravanes et les camping-cars", expliquait encore Frédéric Loiseau.

Les faits se sont produits vers 2 heures du matin. Aucune évacuation préventive n'avait été effectuée "dans la mesure où vous avez des centaines de campings dans le département, que nous étions en alerte orange et que ce sont des phénomènes relativement habituels", avait aussi expliqué le directeur de cabinet.

Pour ce qui concerne le reste des campeurs, 156 personnes ont été mises à l'abri pendant la nuit.

Un père voit sa famille emportée par les eaux

Philippe Tailland, le maire de Lamalou-les-Bains a expliqué jeudi matin à BFMTV qu'un barrage naturel formé par un "amoncellement d'arbres qui avait créé un bouchon" a lâché, sa rupture provoquant une "vague de plus de deux mètres" de haut qui a déferlé sur le camping. Le maire de la commune de 2.500 habitants a aussi raconté à l'AFP comment un père qui tentait de sauver une victime a vu sa famille emportée par les eaux. "Le père, qui avait une soixantaine d'années, est sorti: il a vu une dame qui allait se noyer", dans la crue de la rivière limitrophe, a-t-il expliqué. "Il l'a tenue par la main", a-t-il poursuivi: "malheureusement, il a été obligé de relâcher cette dame", qui compte parmi les disparues, et "quand il s'est retourné, il a vu son camping-car qui partait, emporté avec sa femme et sa fille qui avait 34 ans dedans".

"On a retrouvé le camping-car bloqué sous un pont", a ajouté Philippe Tailland, précisant que seule l'épouse du campeur, décédée, avait pu être identifiée. "Sa fille de 34 ans, on ne sait pas si elle est bloquée dans le camping-car ou si éventuellement elle a été emportée par les eaux", a indiqué le maire. Le sexagénaire, qui a survécu, est "dans un état catastrophique", a jouté l'élu local: "il est toujours à ne pas comprendre ce qui arrive".

L'épisode d'intempéries n'est pas terminé

La journée de jeudi s'annonce également compliquée sur le front des intempéries tandis que l'Hérault reste placé en vigilance orange par Météo France pour "pluie-inondation".

Le trafic ferroviaire est aussi perturbé dans de département de l'Hérault, signalent des twittos. Une crainte que la SNCF confirme en utilisant le conditionnel: "le trafic pourrait être perturbé".

Ces décès viennent s'ajouter à ceux de deux personnes mercredi, un touriste mort sur une plage des Pyrénées-Orientales et une femme qui s'était penchée d'un pont dans le sud de l'Aveyron.

D. N. et C. P.