BFMTV

Orages dans le Sud: les intempéries font deux victimes

L'homme a été emporté par des vagues violentes sur une plage non surveillée d'Argelès-sur-Mer (photo d'illustration)

L'homme a été emporté par des vagues violentes sur une plage non surveillée d'Argelès-sur-Mer (photo d'illustration) - Capture Street View

Un touriste s'est noyé mercredi sur une plage des Pyrénées-Orientales. Même drame en Aveyron, où une femme qui se trouvait sur un pont a été emportée.

Les intempéries ont fait deux victimes mercredi. Dans l’Aveyron, une femme a été retrouvée morte noyée mercredi après-midi après une brusque montée des eaux, sur les berges du Dourdou, à Arnac, dans le sud du département, a confirmé le ministère de l’Intérieur. Elle se trouvait sur un pont quand elle s’est penchée en contrebas et a chuté, avant de périr noyée.

Et à Argelès-sur-Mer, dans les Pyrénées-Orientales, où des vents violents ont entraîné une houle importante, un touriste originaire de l'Hérault et âgé de 68 ans aurait bravé l'interdiction de se baigner sur une portion non surveillée, classée en alerte rouge. Il serait mort noyé, selon les premières informations de la gendarmerie, rapportées par Le Midi Libre.

Appel à la vigilance

Dans l'Aveyron, placé en vigilance orange par Météo-France, une vingtaine de personnes ont été évacuées pendant quelques heures après une crue provoquée par de fortes pluies d'orage. Des pluies dans l'après-midi et la soirée ont occasionné des inondations autour de Ganges, dans l'Hérault, et au Vigan, dans le Gard, ainsi qu'ainsi qu'à Laroque. Dans le Gard, les pompiers ont multiplié les sorties et plusieurs habitations ont été évacuées par précaution.

Au total, plus de 400 sapeurs-pompiers restaient mobilisés mercredi soir jusqu'à jeudi matin "aux côtés des gendarmes, policiers, agents des collectivités territoriales et des opérateurs publics, dans les départements du Gard, de l'Hérault et de l'Aveyron", selon le ministère. Le ministre Bernard Cazeneuve a également "décidé d'engager des moyens nationaux de la sécurité civile en renforts des secours locaux", sans autre précision.

A. G.