BFMTV

Le retour mouvementé de Jawad Bendaoud sur les réseaux sociaux

Dans une vidéo Periscope, Jawad Bendaoud dénonce des "piratages" et faux comptes créés à son nom sur les réseaux sociaux.

Dans une vidéo Periscope, Jawad Bendaoud dénonce des "piratages" et faux comptes créés à son nom sur les réseaux sociaux. - Capture Periscope

Relaxé le 14 février pour les faits de recel de malfaiteurs terroristes, Jawad Bendaoud assure ne pas s'être revendiqué comme "le logeur de Daesh" sur les réseaux sociaux.

Entre faux comptes, piratages et mises au point, le retour de Jawad Bendaoud sur les réseaux sociaux est récent mais déjà mouvementé. Relaxé le 14 février des faits de recel de malfaiteurs terroristes après les attentats du 13 novembre 2015, celui qui a été surnommé "le logeur de Daesh" a été aussitôt libéré.

C'est d'ailleurs cette étiquette qui a lancé la polémique. Peu de temps après la création de ses comptes sur les réseaux sociaux, des captures d'écran - amplement relayées par des comptes proches de l'extrême-droite - commencent à circuler. On peut y voir une photo de Jawad Bendaoud à la plage, ainsi qu'un message: "Jawad le retour sur snapchat, qui veut que je le loge ahah dehka".

Des propos que l'intéressé dément formellement. "Des individus malveillants à mon égard ont piraté mon compte snapchat en me faisant revendiquer la qualité de logeur de daesh. Par respect pour toutes les personnes touchées par cette affaire, j'ai pris la décision de ne plus alimenter la polémique", a-t-il écrit vendredi sur son compte Snapchat.

Capture d'écran du compte Snapchat de Jawad Bendaoud.
Capture d'écran du compte Snapchat de Jawad Bendaoud. © Capture Snapchat

"Vous avez complètement pété les plombs"

Le vrai, cette fois-ci, bien tenu par Jawad Bendaoud. Celui-ci y poste selfies, photos de son quotidien, et courtes vidéos de lui et de son chien. Un chien que l'on retrouve aussi sur son compte Twitter, où il a également publié une vidéo d'explications via Periscope.

"On a pris mes vidéos, on a modifié les tutos et on fait passer ces vidéos-là comme quoi (...) j'aurais dit 'Jawad le logeur est de retour, hahaha' (...) Mais vous avez complètement pété les plombs. Je rigole sur snap avec les gens qui me suivent", a-t-il affirmé.

"En 15 jours, je suis sorti 20 minutes", a-t-il précisé. "J'ai jamais fanfaronné, j'ai jamais dit 'Jawad le logeur' sur un seul de mes snaps. Je fais que des vidéos dans ma vie de tous les jours. Et vie merdique parce que je suis chez moi H24", a-t-il martelé.

"En 15 jours, je suis sorti 20 minutes"

"Faut pas mentir. On n'est pas dans une affaire de vol de sac à main, ou de vol de mobylette, ou de vol de vélo, on est dans une affaire d'attentat où y'a (eu) 130 morts. Arrêtez de mentir", a-t-il enjoint.

Le jeune homme a par ailleurs affirmé qu'il ne "s'expliquerait plus sur les publications fakes" et affirmé sur Twitter qu'il avait "décidé de poursuivre chaque personne responsable de cette fumisterie", dans un message adressé "à ceux qui ont usurpé (son) identité".
Liv Audigane