BFMTV

Carla Bruni nue, un appât pour espionner des diplomates européens

Cliché de Carla Bruni nue du photographe Michel Comte exposé lors d'une exposition à Paris.

Cliché de Carla Bruni nue du photographe Michel Comte exposé lors d'une exposition à Paris. - -

Appâtés par la promesse de voir des photos de Carla Bruni nue, des diplomates européens ont été espionnés par des pirates chinois.

C'est avec la promesse de voir des photos de Carla Bruni nue que des hackers chinois ont réussi à leurrer des diplomates européens. Utilisant la technique de l'hameçonnage (ou fishing), ils avaient envoyé des mails contenant des liens censés diriger vers des clichés de l'ancienne première dame en tenue d'Eve.

Les internautes avertis savent qu'ils faut se méfier de ce genre de cadeau, mais selon les informations du New York Times, des membres des ministères des affaires étrangères tchèques, portugais, bulgares, lettons et hongrois sont tombés dans le piège.

Des anomalies révélées lors dune réunion à Paris

Après avoir cliqué sur le lien, les diplomates ouvraient ainsi une brèche permettant aux pirates d'accéder au contenu de leur ordinateur. Le piratage a été découvert en octobre 2001, lorsque des informaticiens de l'entreprise de sécurité informatique FireEye se sont rendu compte d'anomalies sur plusieurs ordinateurs au cours d'une réunion à Paris, précédent le G20 de Cannes.

A part le fait qu'ils soient Chinois, on ignore qui sont les pirates, leurs objectifs et leurs éventuelles réussites. Les ministères concernés n'ont pas non plus souhaité s'épancher sur la question. Et enfin une dernière question reste en suspens: les victimes de cette affaire ont-elles pu se rincer l'œil devant des photos de Carla Bruni? L'enquête du journal américain, basée sur un rapport de la société FireEye, ne le précise pas.