BFMTV

Immigration: 11% des Français y voient un impact positif pour le pays

Les Français sont les plus critiques au sujet de l'immigration.

Les Français sont les plus critiques au sujet de l'immigration. - AFP

Dans un sondage Ipsos, publié dans Le Figaro, les Français expriment majoritairement leur crainte vis-à-vis de l'immigration. Une tendance qui s'observe au niveau mondial.

Plus de 144.000 migrants ont traversé la mer Méditerranée en 2015. Une immigration massive des réfugiés qui tentent de fuir la pauvreté et la guerre qui se poursuit en 2016. Dans ce contexte de migration des peuples renforcée par les crises humanitaires, l'institut de sondage Ipsos a mené une large étude, depuis 2011, auprès de ressortissants de 22 pays sur la perception de l'immigration.

Un sentiment négatif

Une tendance se traduit mondialement: une grande partie des sondés ont l'intuition que l'immigration est en augmentation. Un sentiment globalement partagé quelque soit le pays, mais qui ne se traduit pas forcément de manière factuelle. 

Ainsi 78% des personnes interrogées le croient, d'après cette étude publiée par Le Figaro. Le sondage a été réalisé entre le 24 juin et le 8 juillet, avant les attentats de Nice et de Saint-Etienne-du-Rouvray. Cette sensation d'arrivée massive d'étrangers dans les différents pays étudiés s'accompagne d'un sentiment négatif à leur égard.

Le cas de la France

La France est particulièrement concernée par cet état des lieux puisque 87% des sondés estiment que l'immigration a augmenté ces dernières années.

"C'est le pays où l'on observe le plus de décalage entre la perception et la réalité sur la question de l'immigration", analyse Brice Teinturier, directeur général délégué France d'Ipsos. Cette perception, qu'elle soit réelle ou non, pousse les Français à être de plus en plus méfiants envers les immigrés.

Ainsi 89% des personnes interrogées estiment que l'immigration a un impact négatif pour le pays, pour sa société ou son économie. Selon le directeur de l'institut de sondages, ce sentiment s'explique par l'idée que les étrangers viennent profiter de la Sécurité sociale ou des services publics. Un argument largement repris dans le programme du Front national. Seuls 17% y voient un impact culturel positif. Pis, 68% assurent que des terroristes se cachent parmi les migrants. Une idée largement véhiculée par les responsables politiques, notamment après les attentats du 13-Novembre.

"En France, la mondialisation est ressentie comme un accélérateur du déclin du pays, une menace et une fragilisation de l'identité nationale", précise Brice Teinturier. Aux Etats-Unis, au contraire, 42% des sondés voient un impact culturel positif dans l'immigration. 45% en Angleterre.

Les sondés ne veulent pas la fermeture des frontières

Toutefois, moins de la moitié (45%) des Français indiquent une préférence pour la fermeture des frontières. En septembre 2015, selon un sondage Elabe pour BFMTV, ils étaient 80% à se prononcer pour le rétablissement des contrôles aux frontières, à l'instar de ce qu'il se fait de l'autre côté du Rhin. Fortement sollicitées également en terme d'immigration, l'Allemagne et l'Espagne semblent un peu moins réfractaires à l'idée d'accueillir des migrants. Ainsi, 82% des Allemands et 80% des Espagnols y voient un impact négatif.

Selon cette enquête, seules 20% des personnes interrogées estiment que l'immigration a un impact positif sur leur pays et sur leur économie. Pour autant, il n'est pas question de stopper cette immigration. 38% des sondés souhaitent une fermeture des frontières et ce malgré la crainte de la présence de terroristes parmi les migrants. Sur les sondés des 22 pays étudiés, 61% en sont persuadés.

la rédaction