BFMTV

Nantes: pas de tram et peu de bus après l'agression d'un chauffeur

Ce lundi matin, peu de bus circulent dans l'agglomération nantaise, à la suite de l'agression d'un conducteur de tram durant le week-end. (Photo d'illustration)

Ce lundi matin, peu de bus circulent dans l'agglomération nantaise, à la suite de l'agression d'un conducteur de tram durant le week-end. (Photo d'illustration) - Flickr - Gigabus72

Peu de bus circulent, et il n’y a aucun tram ce lundi matin à Nantes. La société de transport en commun de l’agglomération a exercé son droit de retrait après l'agression d'un conducteur de tram samedi soir.

La Semitan (Société d'économie mixte des transports en commun de l'agglomération nantaise) a annoncé un mouvement de grève ce lundi vers 6h sur son compte Twitter, évoquant le fait que ni bus, ni tram ne circuleraient aujoud’hui. La Semitan a finalement publié une heure plus tard une liste d'une vingtaine de "lignes" de bus "affrétées".

Les candidats au bac inquiets

Face aux nombreuses interrogations des usagers, la Semitan a répondu ne pas être en mesure de préciser si le mouvement allait se poursuivre toute la journée. Sur Twitter, de nombreux lycéens devant se rendre lundi aux épreuves du baccalauréat exprimaient leur inquiétude.

A.M avec AFP