BFMTV

Gilets jaunes à Paris: 60 personnes en garde à vue, dont 4 mineurs

Les policiers face à un gilet jaune sur l'autoroute A9 au niveau du Boulou (Pyrénées-Orientales), le samedi 22 décembre.

Les policiers face à un gilet jaune sur l'autoroute A9 au niveau du Boulou (Pyrénées-Orientales), le samedi 22 décembre. - Raymond Roig - AFP

La sixième journée de manifestation nationale du mouvement, bien moins suivie que les semaines précédentes, a connu moins de violences, donc beaucoup moins d'interpellations: 220 dans toute la France.

Des chiffres encore en baisse. 220 personnes ont été interpellées ce samedi en France, dont 81 placées en garde à vue, pour la sixième journée de mobilisation des gilets jaunes. Samedi 15 décembre, ils étaient 351 à avoir été interpellés pour 242 gardes à vue, déjà bien loin du record de 2000 interpellations du 8 décembre.

Parmi les personnes interpellées, 168 l'ont été à Paris, selon la préfecture de police. Dans la capitale, quelques affrontements ont eu lieu sur les Champs-Elysées, entre manifestants et policiers. 60 personnes ont été placées en garde à vue, dont 4 mineurs.

Eric Drouet, un des leaders du mouvement, a été arrêté dans la matinée à Paris. Il sera jugé pour "port d'arme prohibé de catégorie D", après avoir été retrouvé porteur d'une sorte de matraque, et pour "participation à un groupement formé en vue de violences ou de dégradations".

Quelques débordements en région

A Bordeaux (Gironde), 2600 gilets jaunes ont défilé, et des heurts ont éclaté sur la place Pey Berland en fin d'après-midi. Selon la préfecture, la manifestation s'est soldée par "15 interpellations qui ont donné lieu à 15 gardes à vue". La préfecture a par ailleurs fait état "de 10 blessés légers, dont 6 parmi les forces de l'ordre". 

Quelque 700 "gilets jaunes" ont défilé dans les rues de Rouen samedi selon une source policière, une manifestation marquée par quelques affrontements qui ont donné lieu à trois interpellations, a précisé la préfecture de Seine-Maritime. A Strasbourg (Bas-Rhin), les gilets jaunes avaient bloqué tôt le matin la route d'accès au Pont de l'Europe, frontalier avec l'Allemagne, avant d'être délogés par les forces de l'ordre. La police a indiqué avoir procédé à sept interpellations.

Un millier de gilets jaunes ont manifesté durant plusieurs heures dans les rues de Saint-Etienne (Loire) samedi après-midi, sans incident grave. Les policiers ont procédé à plusieurs interpellations lorsque des manifestants ont tenté de forcer un barrage des forces de l'ordre. Quatre personnes étaient en garde-à-vue samedi soir au commissariat central de Saint-Etienne.

Sa. V avec AFP