Eric Drouet, sur le plateau de BFMTV, le 3 décembre.
 

Alors que des ministres ont déclaré que son appel était "une attaque gravissime contre la République", lui se défend de tout anarchisme.

Votre opinion

Postez un commentaire