BFMTV

En spectacle à Montpellier, Dieudonné adresse une "quenelle" au maire de la ville

Dieudonné en spectacle à Montpellier le 28 février

Dieudonné en spectacle à Montpellier le 28 février - Capture écran Facebook

Le 28 février, l'humoriste controversé s'est produit à Montpellier (Hérault), en louant une salle sous prête-nom. À la fin de sa représentation, il à "dédié" une quenelle au maire Philippe Saurel, qui se bat depuis plusieurs années pour interdire les spectacles du polémiste.

Chaque passage de Dieudonné dans sa ville est un bras de fer. Et lors de sa dernière représentation à Montpellier, jeudi dernier, le polémiste n'a pas manqué de le rappeler, lançant une de ses fameuses "quenelles" à l'adresse de Philippe Saurel, le maire Divers Gauche de la ville.

Interdit de représentation par de nombreux maires de France, Dieudonné a cependant trouvé la parade. Depuis son éviction du théâtre parisien de la Main d'Or en 2017, ce dernier utilise désormais des prête-noms, comme celui de son épouse ou de ses proches, ou prétexte des événements organisés par des entreprises privées pour arriver à louer des salles et continuer à se produire. 

C'est ce qu'il s'est passé la semaine dernière à Montpellier. Dans Le Monde, le propriétaire de la salle Dieze Event expliquait samedi "ne pas avoir été prévenu" de l'arrivée de Dieudonné. Mis au courant à la dernière minute, ce dernier décide pourtant de ne pas interdire le spectacle, qui se déroule dans un calme relatif.

"Une petite photo pour le maire"

Mais à la fin de la représentation, Dieudonné lance au public "ah une petite photo pour le maire quand même", raconte Philippe Saurel. Dos au public, le polémiste pose donc en faisant son geste de la "quenelle", largement applaudi par l'audience, comme on peut l'entendre sur une vidéo postée par le groupe "Dieudonné officiel" sur Facebook.

Ce geste subversif, mais surtout antisémite, inventé par Dieudonné, est devenu sa signature depuis de nombreuses années. Selon le maire de Montpellier, qui s'appuie sur les témoignages de policiers municipaux présents dans la salle, plusieurs membres du public se seraient même prêtés à des saluts nazis au moment de la photo. Philippe Saurel a d'ores et déjà pris contact avec son avocat, qui s'est emparé du dossier. 

"Ce n'est pas un geste anodin", tance ce dernier auprès de BFMTV.com.

Aucun "outil" pour empêcher le spectacle

En 2016 et 2017, Philippe Saurel avait tenté - en vain - de faire annuler les spectacles de Dieudonné, condamné à plusieurs reprises pour antisémitisme, injure et incitation à la haine et à la discrimination raciale.

"Dans les deux cas, j'avais pris des arrêtés d'interdiction, cassés par le tribunal administratif, qui avait considéré que la menace à l'ordre public n'était pas caractérisée", se rappelle le maire montpelliérain.

Cette fois-ci, le maire n'a rien pu faire. Prévenu au dernier moment de la venue de Dieudonné, Philippe Saurel explique qu'il n'a pas eu "les outils en main" pour empêcher le spectacle. "Je ne suis pas juge, je ne suis pas procureur, je suis un élu et j’estime que ses propos n’ont pas leur place ici, parce que Montpellier, ce n’est pas ça. Je n’ai plus que ma parole pour le dire", a-t-il confié au Monde ce samedi.

Valentine Arama