BFMTV

En Alsace, les premiers urinoirs collectifs pour femmes vont être testés

Les premiers urinoirs féminins collectifs Lapee

Les premiers urinoirs féminins collectifs Lapee - Capture d'écran Lapee. dk

À l'occasion du festival Summer Vibration à Sélestat, dans le Bas-Rhin, du 25 au 27 juillet, des urinoirs féminins vont être mis à disposition pour la toute première fois.

Les festivalières vont être ravies. Quatre urinoirs féminins vont être testés lors du festival Summer Vibration à Sélestat, dans le Bas-Rhin, fin juillet. Une bonne nouvelle dont les Alsaciennes vont être les premières à profiter, comme le rapporte France 3 Régions Grand Est.

Ces urinoirs féminins collectifs appelés Lapee, ont été pensés par une architecte française, Gina Perier, et un architecte danois, Alexander Egebjerg. Pour leur invention rose pétard, le duo a d'ailleurs obtenu cette année la médaille d'or du Concours Lépine.

Ecolo et féministe

Côté utilisation, rien de plus simple. Pour accéder à l'urinoir - qui en regroupe trois par structure - il suffit de gravir deux ou trois petites marches et de s'accroupir. L'avantage de cette invention mobile et sans porte est qu'elle n'a pas forcément besoin d'être reliée à un réseau d'égout, et contient un réservoir d'une capacité de 1100 litres. Soit l'équivalent de "trois femmes qui urineraient en continu pendant 48 heures", comme l'explique à nos confrères Léa Ducos qui travaille pour la société qui promeut Lapee dans l'Hexagone.

Le Lapee, 100% recyclable, devrait donc permettre de réduire considérablement les temps d'attente devant les sanitaires. Déjà testé au Danemark, où il est fabriqué, la société assure qu'il ne faut en effet que 30 secondes aux femmes pour y uriner, contre 3 minutes dans des toilettes classiques.

C'est l'association Zone51, à l'origine de l'organisation du festival Summer Vibration à Sélestat qui a décidé de faire installer ces urinoirs pour l'occasion. "C'est écologique et ça défend la cause féminine", a expliqué à France 3 Régions la chargée de communication de l'association.

Un autre modèle d'urinoir féminin existe en France. Il s'agit de Madame Pee, notamment testé cet été à Paris Plages.

Manon Fossat