BFMTV

Strasbourg : dispositif de sécurité autour de lycées après des menaces

Un important dispositif policier a été déployé devant des lycées de Strasbourg après que des menaces ont été proférées sur Internet.

Un important dispositif policier a été déployé devant des lycées de Strasbourg après que des menaces ont été proférées sur Internet. - -

Un dispositif policier exceptionnel a été déployé autour de lycées de Strasbourg vendredi, après des menaces proférées sur un forum internet. Les policiers à l’entrée des lycées de la ville filtrent et fouillent les élèves. La justice lance un appel à témoins pour retrouver l'auteur des menaces.

Important déploiement policier ce vendredi à Strasbourg. Un individu ayant lancé des menaces sur le site internet JeuxVidéos.com provoque la panique dans les lycées de la ville. A la suite de ces menaces, un dispositif exceptionnel de plus de 750 policiers et gendarmes a été déployé vendredi autour de 59 lycées du Bas-Rhin, a détaillé le préfet d'Alsace, Stéphane Bouillon. La justice vient de lancer un appel a témoin et diffuse la photo du suspect montrant le visage d'un adolescent ou d'un jeune homme portant une capuche foncée. Les enquêteurs ont égalament mis en place un numéro vert pour tenter de l'identifier : le 03 90 23 13 05, a précisé lors d'une conférence de presse le procureur de Strasbourg, Michel Senthille.
L'auteur des menaces a écrit qu'il allait vivre le « dernier chapitre » de sa vie dans un lycée. L'individu a précisé qu’il avait en sa possession « le fusil semi-automatique de son oncle », qu’il « sait s’en servir » et qu’il « n’hésitera pas ». Dans son message posté sur Internet depuis un cybercafé de Strasbourg, il laisse penser qu’il n’a plus goût à la vie. « Me lever le matin n’a pas d’intérêt, or je veux avoir un intérêt », écrit-il. L'auteur des menaces précise par ailleurs qu'il a attendu « vendredi pour laisser une chance à la police » et précise encore que « la vie de beaucoup de gens dont la [sienne] finira ce jour-là ».

S'il s'agit d'un canular « il est de très mauvais goût »

S'il s'agit d'un canular, il est « de très mauvais goût », a commenté le procureur. Dans ce cas son auteur encourrait une peine de deux ans de prison et 30 000 euros d'amende. Le message en question, posté mardi soir sur internet, a été signalé au commissariat de Versailles par un adolescent qui l'avait repéré sur le forum consacré à un jeu vidéo. Cet adolescent l'a signalé à sa mère, qui a elle-même prévenu les services de police.

Tugdual de Dieuleveult