BFMTV

Seine-Saint-Denis: face à la canicule, des enseignants demandent la fermeture des écoles

Estimant les écoles mal équipées pour faire face à la chaleur, des enseignants et syndicats de Seine-Saint-Denis demandent la fermeture des écoles jeudi et vendredi. Ils déplorent un manque d'anticipation de cet épisode de canicule.

Avec des températures proches des 40 degrés attendues en fin de semaine, les enseignants s'inquiètent pour les enfants.

Des consignes ont été données par le ministère de l'Éducation aux directions d'école pour maintenir les enfants à l'abri de la chaleur. Mais en Seine-Saint-Denis, les écoles seraient insuffisamment équipées selon des enseignants, qui demandent la fermeture des écoles jeudi et vendredi, les deux journées les plus chaudes de cet épisode caniculaire.

"Nous lisons que nous devons garder les enfants au frais, or il y a un nombre très important d'écoles qui n'en ont pas la possibilité. On a des écoles qui ont des baies vitrées sans rideau occultant, sans volets, sans possibilité de créer des courants d'air. On a de nombreuses cours d'écoles sans arbres, sans ombre", détaille sur BFM Paris Rachel Schneider, secrétaire départementale du SNUipp-FSU 93. 

Manque d'anticipation

Le syndicat déplore le manque d'anticipation de ministère, qui aurait dû mettre des moyens en place.

"Là on s'y prend trop tard. Et même dans l'urgence, il y a des choses qui auraient pu être faites comme de demander aux centres de loisirs de prêter des tonnelles pour créer de l'ombre, de prêter les piscines gonflables...", ajoute Rachel Schneider. 

Les directeurs d'établissement peuvent décider de la fermeture des écoles, en lien avec les mairies locales. Mais pour le syndicat, ces fermetures auraient dû être coordonnées par le ministère. "S'il y a des fermetures, elles risquent d'être faites à la dernière minute, les parents ont besoin de s'organiser", insiste la syndicaliste. 

Dans le contexte où les épisodes de canicule pourraient se multiplier dans les années à venir, les parents d'élèves de la FCPE réclament d'ailleurs la création d'un "congé canicule" pour pouvoir s'occuper des enfants en cas de fermeture des écoles à cause de la chaleur.

Carole Blanchard