BFMTV

Régionales: le FN Wallerand de Saint-Just invité dans un collège du 93 mais annulé à la dernière minute

Wallerand de Saint-Just, candidat FN aux régionales en Île-de-France, devait venir discuter avec des collégiens du 93.

Wallerand de Saint-Just, candidat FN aux régionales en Île-de-France, devait venir discuter avec des collégiens du 93. - BFMTV

Un professeur a invité plusieurs candidats aux régionales à venir discuter avec ses élèves, en Seine-Saint-Denis. L'élu FN Wallerand de Saint-Just venait mardi, mais l'inspection académique, avertie la veille, a préféré annuler in extremis.

C'est par souci d'équité de temps de parole entre les candidats aux élections régionales que l'inspection académique de Seine-Saint-Denis a fait annuler, lundi, la venue d'un élu FN dans une classe de collège, révèle Le Parisien.

Wallerand de Saint-Just, candidat et tête de liste FN en Île-de-France, devait venir répondre aux questions des élèves d'une classe de quatrième dans un collège de l'Île-Saint-Denis. "Les thèmes abordés devaient être les domaines de compétence de la région, ainsi que des sujets nationaux et internationaux", indique à BFMTV.com l'homme politique, qui assure qu'il n'était "pas prévu de parler du programme du FN" devant les élèves.

"Le FN ne sera jamais le bienvenu", dit la FCPE

Problème: il est le seul candidat à avoir répondu pour le moment à l'invitation. Un fait sur lequel s'est appuyée la direction académique, qui n'a appris l'initiative que lundi en fin de journée, pour faire annuler la rencontre. "Nous n'avions aucune garantie hier soir (lundi, ndlr) que tous les candidats avaient bien été invités, et qu'ils pourraient tous être reçus avant le début de la période de réserve. Nous avons demandé au professeur de suspendre l'invitation. L'équité de parole entre tous les candidats en lice est primordial", explique le cabinet de la direction académique, joint par BFMTV.com.

Wallerand de Saint-Just, lui, se dit déçu. "J'avais été contacté il y a quelques semaines par ce professeur d'histoire-géo, et je trouvais le projet intéressant. Ce n'est pas de ma faute si les autres candidats ont méprisé cette invitation. J'ai appris lundi soir tard par le professeur que la rencontre était annulée, c'est dommage. Il a été repris par la chape de plomb de l'administration".

Du côté de la FCPE, l'association de parents d'élèves jointe par BFMTV.com, on ne décolère pas. "Pour nous, un parti qui prône la discrimination entre les parents et la préférence nationale, n'a absolument pas sa place dans l'école de la République. Nous ne croyons absolument pas à la stratégie de respectabilité du Front national. Nous n'accepterons jamais sa venue", tranche Rodrigo Arenas, porte-parole de la fédération en Seine-Saint-Denis.