BFMTV

Réforme du collège: à quoi va ressembler la nouvelle semaine de cours des élèves?

Le nombre d'heures par semaine ne change pas pour les collégiens, mais de nouvelles disciplines font leur apparition.

Le nombre d'heures par semaine ne change pas pour les collégiens, mais de nouvelles disciplines font leur apparition. - Damien Meyer - AFP

Najat Vallaud-Belkacem rend ce vendredi une dernière version du projet de réforme du collège au Conseil supérieur de l'Education. Tour d'horizon de la nouvelle semaine des collégiens à la rentrée 2016.

Les collégiens suivront dès 2016 de nouvelles matières. La structure de la semaine des élèves reste assez classique avec un tronc commun qui reprend les disciplines habituelles (français, mathématiques...) et les élèves iront toujours au collège 26 heures par semaine. Mais les grilles d’emploi du temps vont devoir faire de la place à de nouveaux enseignements.

> Plus d’accompagnement en 6e

3h d'accompagnement personnalisé par semaine en 6e. A commencer par les 6e qui sont particulièrement visés par la mise en place de l’accompagnement personnalisé. Ces "AP" doivent permettre aux plus jeunes "de devenir collégien" et de faciliter la transition avec l'école primaire. Chaque semaine, les 6e suivront donc 3h d’accompagnement personnalisé destinés à "proposer une démarche d’apprentissage appropriée pour soutenir sa capacité d’apprendre et de progresser, et améliorer ses performance".

1h d'accompagnement dans les autres classes. Concrètement, pendant ces heures, les collégiens auront l’occasion de revenir sur des notions qu’ils n’ont pas acquises ou d’approfondir des méthodes de travail. Dans les autres classes, les collégiens auront droit à 1h par semaine de cet accompagnement personnalisé.

Des groupes transversaux. Pour ce soutien approfondi, le collégien pourra être amené à rejoindre des groupes d’élèves qui ne sont pas forcément dans sa classe. Les collégiens seront en effet regroupés en fonction de leurs besoins.

> Les "EPI", enseignements pratiques interdisciplinaires

Moins de français et moins de maths. "EPI", c’est le nouvel acronyme qui fera son apparition sur les emplois du temps. Les EPI, Enseignements pratiques interdisciplinaires doivent permettre des enseignements transversaux, faisant appel à plusieurs matières. Dès la 5e, les collégiens suivront 3h d’EPI par semaine maximum sur deux thèmes différents par an. Pour faire de la place aux EPI, les collégiens auront chaque semaine un peu moins d’heures de français, de maths ou de géographie.

Un enseignement interdisciplinaire. Répartis sur huit thèmes ("corps, santé, sécurité", "monde économique et professionnel", "culture et création artistique"...), les EPI croiseront plusieurs disciplines assurées par les professeurs. Par exemple, un module "développement durable" pourra faire appel au prof de sciences, mais aussi d’histoire-géo.

Les langues mortes. Jusqu’à présent, les collégiens pouvaient dès la 5e suivre le latin en option facultative. En 2016 ceux qui souhaitent suivre cet enseignement le feront à travers les EPI. Ils pourront le faire en suivant par exemple l’EPI "Langues et cultures de l’Antiquité".

> Une 2e langue dès la 5e

Plus de LV2. Nouveauté pour les élèves de 5e, ils commenceront à apprendre une deuxième langue vivante alors que la LV2 débutait jusqu’à présent en 4e. Sans changer le nombre d’heures de cours par semaine, les 5e verront 2h30 de LV2 se rajouter dans leur emploi du temps.

Le nombre d’heures d’enseignement de la première langue reste par contre identique avec 4h par semaine en 6e puis 3h pour le reste du collège. Toutefois, les collégiens n’auront plus la possibilité d’intégrer une classe bilingue ou une classe européenne qui sont supprimées jugées trop élitistes. 

Carole Blanchard