BFMTV

Profs : Peillon dénonce des agressions "inacceptables"

-

- - -

En déplacement à Orléans et à Tours dans le cadre du projet de loi sur la refondation de l'école, le ministre de l'Education est revenu sur les agressions qui ont visé des professeurs à Buxerolles et à Bordeaux.

Vincent Peillon a exprimé toute sa détermination face aux violences dont ont récemment fait l'objet des professeurs de la part d'élèves ou de parents d'élèves à Bruxerolles, près de Poitiers ce mercredi et à Bordeaux, ce mardi.

"Je voudrais dire de façon solennelle qu'il est inacceptable que des fonctionnaires, en l'occurrence des professeurs, puissent être agressés dans l'exercice de leurs fonctions. De ce point de vue, je condamne fermement toutes les agressions passées et à venir", a-t-il déclaré à l'issue d'une rencontre avec des enseignants au lycée Voltaire à Orléans.

"Dégénérescence des mœurs"

Stigmatisant une "dégénérescence des mœurs", le ministre a indiqué qu'il sera "d'une extrême fermeté face à des comportements totalement inadmissibles. Chaque fois qu'un professeur sera agressé, l'institution sera à ses côtés. Non seulement avec l'assistance juridique, ce qui est naturel et automatique, mais nous seront aux côtés des professeurs pour porter plainte", a-t-il poursuivi.

Pour lutter contre ses violences, le ministre a dégagé deux axes. Le premier consiste à lutter contre l'échec scolaire en portant l'effort sur l'école primaire. Le second remède sera de renforcer l'encadrement dans les collèges et lycées avec les APS (Auxiliaires de Prévention et de Sécurité) promis par François Hollande.

Vidéo : Véronique Fevre et David Couloume