BFMTV

Pour maîtriser une langue étrangère, les enfants doivent-ils nécessairement commencer tôt?

Une école primaire à Bordeaux en septembre 2016 (photo d'illustration)

Une école primaire à Bordeaux en septembre 2016 (photo d'illustration) - Mehdi Fedouach-AFP

Certains parents souhaitent que leurs enfants apprennent une langue étrangère dès le plus jeune âge. Un choix que recommandent les spécialistes de l'apprentissage, mais à certaines conditions.

Apprendre une langue étrangère, cela prend du temps. C'est pour cela que de plus en plus de parents choisissent de sensibiliser leurs enfants dès le plus jeune âge. 

Les Français, mauvais élèves en anglais

Alice, 5 ans et demi, et sa sœur Aude, 3 ans, vivent à Paris. Les deux petites filles parlent déjà un peu anglais grâce à leur nourrice. "Je leur parle en anglais mais si elles ne comprennent vraiment pas, ou s'il y a une urgence ou un danger, alors je me mets à leur parler en français", explique la jeune femme à BFMTV.

Paul, le père des deux fillettes, espère que grâce à leur nourrice anglophone, Alice et Aude auront une longueur d'avance à l'école. "À mon époque, on commençait l'anglais en 6e mais je trouve que plus on commence tôt, plus c'est un avantage", assure-t-il à BFMTV.

Les Français sont loin d'être les meilleurs dans la pratique des langues étrangères. Si l'accent français a été élu "le plus sexy du monde", un classement les situe cependant au 22e rang sur 26 pays européens pour leurs compétences en anglais.

"Dès la maternelle et même avant"

Anna Stevanato, fondatrice de l'association Dulala, D'une langue à l'autre, souhaite développer la découverte et l'apprentissage d'une langue étrangère chez les enfants monolingue et bilingue dès l'âge de 2 ou 3 ans.

"La France n'excelle pas dans l'apprentissage des langues étrangères alors que les classes sont multilingues grâce à la présence de nombreux enfants venus d'ailleurs", remarque-t-elle sur le plateau de BFMTV.

Selon elle, la découverte d'une nouvelle langue peut se faire très jeune. "Le plus tôt c'est le mieux, dès la maternelle et même avant", en crèche.

"Nous avons produit des outils pédagogiques en direction des professionnels de la petite enfance, animateurs de centres de loisirs et enseignants, pour prendre en compte les langues de la classe et les valoriser comme une ressource pédagogique profitable à tous les enfants."

"Les enfants apprennent très vite"

Dans cette école de langues étrangères située à Paris, les enfants viennent le soir après l'école ou le week-end apprendre l'anglais. Les activités ludiques sont privilégiées pour découvrir la langue.

"On fait des jeux, on parle beaucoup en anglais, on fait des chansons", témoigne une fillette pour BFMTV. 

Pour Sabine, professeure d'anglais, pas de doute: les enfants apprennent plus rapidement que les adultes. "Les enfants apprennent très vite parce qu'ils ne questionnent pas 'pourquoi on prononce comme ça' ou bien 'comment on dit ça au pluriel', ils apprennent ça naturellement. Pour les petits, c'est facile." Des cours comme celui-ci, il y en a dans toute la France ouverts dès l'âge de 3 ans.

"Une ou deux heures pas semaine ne suffisent pas"

Pourtant, selon certains, l'apprentissage dès le plus jeune âge d'une langue étrangère ne serait pas forcément synonyme de réussite. Deux spécialistes allemands de l'apprentissage de l'anglais considèrent que l'apport de l'enseignement précoce s'estompe avec le temps.

Ils estiment que les apprenants plus âgés progressent plus rapidement et que "les premières années d'anglais à l'école élémentaire ne sont pas très concluantes en termes de compétences linguistiques à long terme". Un saupoudrage inefficace, jugent-ils, estimant qu'une "immersion profonde" serait préférable.

C'est également le point de vue d'Anna Stevanato, qui estime que l'exposition à une nouvelle langue doit être importante pour être efficace. "Une ou deux heures pas semaine ne suffisent pas."

C.H.A. avec Célia Genest