BFMTV

Pas de soutien scolaire à Toulouse, dit Pierre Cohen

BFMTV

Xavier Darcos a lancé un soutien scolaire en CM1 et CM2 pendant les vacances scolaires. Un dispositif que Pierre Cohen, maire de Toulouse, ne mettra pas en place.

A Toulouse, les vacances de Pâques débutent samedi... mais contrairement à Marseille où à d'autres villes de France, les élèves de CM1 et de CM2 en difficulté ne pourront pas bénéficier des stages de remise à niveau proposés par le ministre de l'Education Nationale Xavier Darcos. D'autres maires de villes plus petites aux alentours ont pris la même décision.

En effet, le maire PS récemment élu Pierre Cohen s'oppose à l'ouverture des 91 écoles élémentaires de sa ville. Il explique que « 15 jours avant les vacances, on nous a demandé de mettre en place un système qui était décidé uniquement par l'Education Nationale. Il faut savoir que des communes, des municipalités mais aussi des associations travaillent depuis très longtemps dans l'accompagnement scolaire. Nous avons demandé à ce que ce soit reporté et que nous ayons l'occasion de nous mettre autour de la table dans un partenariat avec l'Education Nationale, les associations et tous ceux qui s'occupent de l'intérêt des enfants ».

Du côté des parents d'élèves toulousains, les réactions à cette annonce sont mitigées. Pour Chantal, mère de Yann qui a 10 ans et est en CM2, c'est une décision « dégueulasse » qui se fait « au détriment des enfants ». A l'inverse, Jean-Louis, papa de Fanny, élève de CM2 âgée de 9ans, estime que « c'est fait dans l'urgence, avec des places limitées et de nombreux points d'interrogation ». Il juge le dispositif « bien prématuré même si l'intention peut être bonne ».

La rédaction et Wilfried Templier