BFMTV

Pas de classe faute de profs à Fontenay-sous-Bois

-

- - -

Tous les lycéens sont rentrés depuis une semaine. Enfin presque. Au lycée Pablo-Picasso, les élèves ont décidé de soutenir leurs professeurs, en grève depuis une semaine pour dénoncer des classes surchargées.

Des banderoles, des casseroles et des vuvuzelas. Et des revendications. "Les locaux ne sont pas adaptés", se plaint Alice, en terminale. "Il y a trop de bruit !", renchérit Mohamed, élève de seconde. Ce lundi, les élèves du lycée ont rejoint leurs professeurs devant le lycée Pablo-Picasso. Tous dénoncent le manque d’enseignants et réclament l’ouverture d’un poste en seconde. Car ils sont désormais 35 élèves par classe, contre 30 l’an dernier.

"à 35 ce n’est pas possible"

35 élèves, c’est l’effectif maximum que peut contenir une classe. Un seuil qui reste trop élevé pour les grévistes, car il nuit à la qualité de l’enseignement. "Certains ont besoin qu’on s’occupe d’eux, et à 35 ce n’est pas possible", argue Clémentine Fardoux, qui enseigne les mathématiques au lycée.

Et les élus sont là pour soutenir élèves et enseignants. "Quand on voit le président de la République réaffirmer que la jeunesse est une priorité, maintenant il faut le montrer !", clame le maire (PC) de Fontenay-sous-Bois, Jean-François Voguet.