BFMTV

Maroc, Chine, États-Unis... De quels pays viennent les étrangers qui étudient en France?

Des étudiants à l'Université catholique de Paris (photo d'illustration).

Des étudiants à l'Université catholique de Paris (photo d'illustration). - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Depuis les années 2000, le nombre d'étudiants étrangers ne cesse d'augmenter en France. De quels pays viennent-ils et qu'étudient-ils dans l'Hexagone?

La Cour des comptes vient de publier un rapport sur la mobilité internationale des étudiants - une priorité selon Edouard Philippe qui annonçait fin 2018 vouloir accueillir 500.000 étudiants étrangers d'ici 2027

Le gouvernement actuel n'est pas le premier à souhaiter élargir ces effectifs. Depuis les années 2000, le nombre d'étudiants étrangers ne cesse d'augmenter en France. En 15 ans, leur nombre a plus que doublé, passant de 165.000 en 2002 à plus de 340.000 en 2017.

Le graphique ci-dessous retrace l'évolution du nombre d'étudiants étrangers en France depuis l'année 2000.

Maghreb, Chine, Europe: d'où viennent les étudiants étrangers?

La plupart d'entre eux (46%) sont originaires d'Afrique et plus précisément du Nord du continent. Trois États maghrébins figurent d'ailleurs dans le top 5 des pays qui envoient le plus de leurs ressortissants étudier en France: la Tunisie, l'Algérie et surtout le Maroc, qui représente à lui seul 12% des étudiants étrangers présents sur le sol français.

L'Europe arrive en seconde position. Un quart des étudiants étrangers sont originaires du Vieux Continent: d'Italie, d'Allemagne, d'Espagne... Une part qui pourrait cependant diminuer au fil des années étant donné que la France séduit de moins en moins les étudiants du programme Erasmus.

L'Asie figure quant à elle assez loin derrière (16% des effectifs), malgré la forte présence de Chinois dans l'Hexagone, qui représentent à eux seuls 9% des étudiants étrangers en France. 

Découvrez le classement des pays qui envoient le plus de personnes étudier en France dans l'infographie ci-dessous.

Tous les étrangers ne viennent cependant pas étudier les mêmes matières. On remarque ainsi que les Européens (Allemagne, Italie, Portugal...) s'intéressent davantage aux lettres: plus de 40% de leurs ressortissants ont choisi d'étudier le français, les langues vivantes ou les sciences humaines et sociales. Tout l'inverse des Maghrébins (Maroc, Tunisie, Algérie...) dont plus de 40% des étudiants ont choisi un parcours scientifique.

Découvrez les filières préférées des étudiants étrangers

L'outil ci-dessous permet de savoir quelle filière est la plus étudiée par les ressortissants de chaque pays. Cliquez sur la barre de recherche pour sélectionner l'État de votre choix.

Par défaut, ce sont les statistiques concernant le Maroc qui sont affichées.

Louis Tanca