BFMTV

Les universités de Lille entament une grève illimitée

-

- - Capture d'écran Google Street View

Parmi les revendications des enseignants et des étudiants: des moyens supplémentaires pour les universités françaises.

Un mouvement de grève a débuté ce jeudi dans les universités de Lille. Les étudiants et les professeurs dénoncent notamment la loi de programmation pluriannuelle de la recherche (LPPR), un manque de moyen chronique généralisé dans l'enseignement supérieur français, ainsi que la récente utilisation de l'article 49.3 pour faire passer le projet de loi du gouvernement sur la réforme des retraites.

"Aujourd'hui, je suis dans l'incertitude de mon avenir professionnel, à 31 ans, avec un doctorat", témoigne au micro de BFM Grand Lille un doctorant dont le contrat - non-renouvelable- s'arrête à la fin de l'année. "Nous sommes légion (dans cette situation)."

"On est là pour crier notre rage face à la situation dans l'université dans ce pays. On est en grève et on est en lutte de façon illimitée, ça c'est très clair. Ca ne veut pas forcément dire ne plus faire de cours et fermer l'université. Ca veut simplement dire créer de nouvelles formes de mobilisation", explique une autre professeure du campus de Villeneuve-d'Ascq.

Sciences Po Lille bloqué

Les enseignants promettent ainsi des blocages administratifs ou encore le blocage du recrutement de futurs étudiants. Ce jeudi, Sciences Po Lille faisait partie des facultés bloquées par la grève, rapporte La Voix du Nord. Une manifestation est également prévue cet après-midi au départ de la porte de Paris.

Cette grève illimitée ne se limite pas à la seule ville de Lille, pusique le mouvement "Fac morte" touche de nombreuses universités françaises.

Juliette Mitoyen