BFMTV

La pré-rentrée des enseignants repoussée le 1er septembre 2014

Des enfants à l'école fin août 2012, à Vitrolles. (photo d'illustration)

Des enfants à l'école fin août 2012, à Vitrolles. (photo d'illustration) - -

Initialement prévue le 29 août, la pré-rentrée 2014 des enseignants sera finalement reportée au lundi 1er septembre, le même jour que la rentrée des élèves.

L'annonce officielle devrait être faite par le ministre de l'Education Benoît Hamon vendredi. Les enseignants du primaire et du secondaire ne feront pas de pré-rentrée fin août pour préparer l'arrivée des élèves, a annoncé le Syndicat national des enseignants du second degré (SNES), principal syndicat des collèges et lycées, sur son compte Twitter, ce jeudi.

L'annonce d'une rentrée des profs fixée fin août dans le calendrier scolaire triennal, publié au Journal officiel en janvier, avait provoqué le mécontentement des enseignants, qui avaient déposé un préavis de grève pour la journée du 29 août. Pour cette pré-rentrée 2014, les enseignants seront donc de retour dans les établissements le 1er septembre, soit en même temps que les 12 millions d'élèves, et non pas le 29 août.

Avec le SNES FSU, on a obtenu le report de la prérentrée!Aujourd'hui, battons nous pour obtenir une revalorisation / dégel du point d'indice
— SNES-FSU (@SNESFSU) 15 Mai 2014
En 2014, La prérentrée des professeurs s'articulera avec la rentrée des élèves, qui se fait tjrs de façon décalée dans les établissements.
— SNES-FSU (@SNESFSU) 15 Mai 2014

Une annonce vendredi?

Si, selon le Monde, le cabinet de Benoît Hamon ne confirme pas encore ce report ce jeudi, le ministre pourrait toutefois en faire l'annonce vendredi 16 mai, devant le Conseil supérieur de l'Education.

Le SNES se félicite de ce report, la pré-rentrée étant, selon ses mots, le "ras-le-bol" de la profession. Mais d'autres syndicats, comme le SE-Unsa, estiment qu'il faut, de fait, également repousser la rentrée des élèves. "Le tout-en-un n'est pas possible: si on déplace la pré-rentrée, il faut aussi déplacer la rentrée", a ainsi estimé le secrétaire général du SE-Unsa, Christian Chevalier.

"Cette pré-rentrée est d'autant plus importante qu'avec la réforme des rythmes scolaires, il y a des choses à expliquer ne serait-ce que du point de vue organisationnel", a-t-il poursuivi. De son côté, le Snalc-FGAF a déjà déclaré dans un communiqué qu'il "refusera toute éventuelle journée de 'rattrapage' qui pourrait être proposée pour 'compenser'".

La journée de pré-rentrée permet aux équipes d'enseignants de prendre leurs marques, de préparer l'arrivée des élèves et de lancer des projets pour l'année.

A.S.