BFMTV

La campagne de recrutement de profs de l'académie de Créteil moquée pour ses clichés

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Jeff Pachoud - AFP

Un Britannique en chapeau melon et parapluie, un torero dansant le flamenco, un Tyrolien avec sa chope de bière: les clichés mis en scène dans la campagne de recrutement d'enseignants de l'académie de Créteil ne passent pas.

L'académie de Créteil recrute des enseignants pour la rentrée prochaine et le fait savoir sur les réseaux sociaux, avec sa campagne lancée au mois de juillet. Si les enseignants des matières scientifiques ont l'air sérieux, ceux des matières littéraires interrogent.

Certaines des illustrations choisies pour cette campagne d'embauches font en effet grincer le clavier des internautes, qui ont dénoncé dimanche les stéréotypes mis en scène.

Chapeau melon et parapluie pour un professeur d'anglais, torero et flamenco pour l'Espagnol, mais aussi une tenue de déesse grecque antique avec couronne de lauriers pour les lettres classiques: les usagers de Twitter n'ont pas manqué de pointer ces stéréotypes avec humour et dérision, prenant le parti de les parodier - voire d'en créer de nouveaux, comme un Tyrolien tenant une chope de bière.

Quant au recrutement des profs d'allemand, un internaute a sugéré les pieds d'un homme en chaussettes blanches remontées jusqu'à mi-mollet dans des sandales d'été pour évoquer le spécialiste de la langue de Goethe, éternel cliché qui colle à la peau des Allemands.

Avec toujours autant d'inventivité, certains utilisateurs du réseau social de micro-blogging ont fait appel à leurs plus belles références culturelles, comme le "Doc" de Retour vers le futur, Germaine, la responsable des dossiers fort peu sympathique du film d'animation Monstres et compagnie, ainsi que l'oeuvre d'art tout personnelle d'un des personnages du film culte Le Père Noël est une ordure.

Les enseignants ont assez peu goûté l'humour de la campagne, comme ce professeur d'éducation physique et sportive, se caricaturant en une sorte de Bidochon en baskets et survêtement.

Enfin, d'autres internautes se sont montrés plus cléments, ne voyant là qu'un peu de second degré. 

C.H.A.