BFMTV

Grenoble élue meilleure ville étudiante de France

La métropole iséroise arrive cette année en tête du palmarès L'Etudiant des villes où il fait bon vivre quand on est étudiant. Rennes et Toulouse complètent le podium.

Une ville à taille humaine, nichée au pied des montagnes, avec des campus desservis par plusieurs lignes de tramway, et quelque 58.000 étudiants. Cette année, les atouts de Grenoble ont su convaincre L'Etudiant. La "capitale des Alpes", comme ses habitants aiment à l'appeler, décroche la première place du classement des villes où il fait bon vivre quand on est étudiant du magazine, que BFMTV vous dévoile en exclusivité ce mercredi. 

Grenoble arrive dans cette édition 2016 (la dixième) en tête des métropoles françaises où il fait bon étudier, mais aussi en tête du classement général des villes de France. Pourquoi elle? L'Etudiant s'enthousiasme notamment "pour sa vie étudiante au coeur de la métropole".

Rien d'étonnant d'ailleurs pour Christophe Ferrarri, le président (Parti socialiste) de Grenoble Alpes Métropole, cité par le magazine. "A Grenoble, les choix politiques en faveur de l’université et de la recherche, l’attention portée à la vie étudiante sont dans l’ADN de la ville", plaide-t-il. "Nous avons conservé une taille humaine, les déplacements sont très faciles pour les étudiants, grâce aux cinq lignes de tramway qui desservent tous les campus et des tarifications adaptées à leurs budgets."

Rennes et Toulouse complètent le podium

Rennes et Toulouse - qui était en tête l'an dernier - arrivent ex aequo en deuxième place de la liste des métropoles et du classement général. Rennes, 66.000 étudiants, en particulier "pour son offre associative et culturelle". Et Toulouse, 109.000 étudiants, "pour son bassin d’emploi et son aide au logement".

Viennent ensuite au classement des métropoles françaises (plus de 40.000 étudiants): Lyon, Nantes, Montpellier, Bordeaux, Paris, Strasbourg, Aix-Marseille, Nice, Lille, Rouen et Nancy. 

Poitiers arrive en tête de la catégorie grandes villes (20.000 à 40.000 étudiants), suivie par Angers, Clermont-Ferrand, Dijon, Caen, Besançon, Tours, Brest, Saint-Etienne, Amiens, Reims et Metz.

Quant au classement des villes moyennes (8.000 à 20.000 étudiants) les plus agréables pour étudier, sont distinguées, dans l'ordre: La Rochelle, Pau, Troyes, Chambéry, Orléans, Toulon, Limoges, Avignon, Nîmes, Le Mans, Mulhouse, Saint-Denis (La Réunion), Perpignan, Le Havre, Douai-Lens, Pointe-à-Pitre, et Valenciennes. 

15 critères

Alors, quels critères ont joué? "Nous avons voulu nous concentrer sur l’essentiel et tenté de mieux cerner les vrais besoins des étudiants", explique L'Etudiant. Dans le détail, le magazine s'est basé sur 15 indicateurs: "une offre de formation qui soit de qualité et suffisamment diversifiée, des logements en nombre et pas trop chers, un réseau de transports en commun efficace, lui aussi abordable, une offre culturelle riche et diverse un marché de l’emploi important et dynamique, une ville qui attire les étudiants européens du programme Erasmus, un peu de soleil en prime."

Bon à savoir: le site Internet de L'Etudiant permet aussi cette année de se construire un classement personnalisé, chacun pouvant privilégier certains indicateurs plutôt que d'autres.

V.R.