BFMTV

Fin des filières au lycée: quelles matières ont choisi les élèves pour cette rentrée?

Les matières scientifiques ont été les spécialités les plus demandées par les futurs élèves de Première.

À trois jours de la rentrée des classes, Édouard Philippe a défendu ce vendredi lors d'un déplacement dans le Var l'"ambitieuse" réforme du lycée mise en application dès lundi 2 septembre. Le Premier ministre en a profité pour évoquer les nouvelles spécialités enseignées dès la classe de Première, qui vont désormais remplacer les séries S, ES et L:

"Nous avons constaté que près de la moitié, 47% des élèves, avaient fait le choix de combinaisons de matières qu'ils n'auraient pas pu faire si la réforme n'avait pas eu lieu", a expliqué Edouard Philippe qui s'est félicité de d'avoir "offert un choix aux élèves, qui s'en sont saisis".

Plusieurs combinaisons possibles

Dès cette rentrée, 92% des lycées publics français proposeront au moins les sept enseignements de spécialité les plus courants. Les élèves ont notamment eu le choix entre mathématiques, physique-chimie, sciences de la vie et de la terre, ou encore histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques. La combinaison humanités, littérature et philosophie était également possible, tout comme langues, littératures et cultures étrangères ou sciences économiques et sociales.

Les matières scientifiques plébiscitées

Alors vers quoi se sont portés les choix des lycéens pour cette rentrée 2019?

De façon générale, les maths ont été la matière la plus sollicitée, puisque 64% des élèves l'ont choisie, détaille un document fourni par l'Education nationale. En ce qui concerne les enseignements scientifiques, ils ont pour la plupart eu du succès puisque après les maths, la spécialité la plus choisie est la physique-chimie (43,5%) et les sciences de la vie et de la terre (42,2%). Viennent ensuite les sciences économiques et sociales avec 37,9% de demandes. 26% des élèves ont par ailleurs décidé d'associer ces trois matières scientifiques.

Ce document révèle également que 33% des lycéens ont sélectionné l'enseignement histoire-géographie, géopolitique et sciences politiques. Et pour les matières qui se rapprochent d'une filière L par exemple, ils sont 18,5% à avoir pris humanités, littérature et philosophie.

Enfin, autre spécialité sollicitée par les élèves, le duo enseignement numérique et sciences informatiques, pour 8,4% d'entre eux. Les arts plastiques ont été la matière la moins populaire chez les jeunes, avec 3,7% de demandes.

Manon Fossat