BFMTV

Education: l'oral du bac de Français maintenu "à ce stade"

Jean-Michel Blanquer se réserve toutefois la possibilité d'annuler l'épreuve, dans le cas où les conditions sanitaires en juin n'étaient pas suffisamment propices.

"A ce stade", l'épreuve orale du bac de Français est maintenue, a annoncé Jean-Michel Blanquer ce mercredi matin sur BFMTV-RMC.

"Nous considérons que ça reste possible que dans la dernière semaine de juin, les conditions sanitaires permettent de le faire passer", a argué le ministre de l'Education nationale, insistant sur le fait que l'on peut "tout à fait en faisant passer un oral respecter les gestes barrières et toutes les recommandations qui sont faites".

"Point de repère"

Cette décision de maintien de l'oral en première, alors que les épreuves du baccalauréat ont été purement et simplement annulées au profit du contrôle continu à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, Jean-Michel Blanquer l'explique par plusieurs raisons:

"La première c'est qu'il n'y a pas de note de contrôle continu en oral de français dans la classe de première donc pas de référence directe pour le contrôle continu, et ensuite on veut avoir un point de repère pour les élèves. On veut qu'ils s'entraînent actuellement à travailler sur ces textes", a développé le ministre.

Une décision qui n'est pas figée

Cette décision de maintien de l'épreuve pourrait être toutefois amenée à changer au vu de l'évolution du contexte sanitaire, selon Jean-Michel Blanquer. "Si en juin nous jugions que les conditions sanitaires ne le permettent pas, alors on transformerait ça en contrôle continu en utilisant la note de français d'écrit mais il est préférable, quand on le peut, de maintenir un examen terminal."

Clarisse Martin