BFMTV

Ecole: une centaine d'enseignants non remplacés chaque jour

La grande majorité des absences d'enseignants de moins de deux semaines ne sont pas remplacées. Les syndicats de parents s'inquiètent.

Pas moins de 20.000 journées de classe ont été manquées en primaire et en secondaire depuis la rentrée 2015, selon les estimations de la FCPE première fédération de parents d'élèves. 

Pourtant, 2.172 postes de remplaçants ont été créés depuis 2013, après la suppression de 2.600 postes sous le quinquennat de Nicolas Sarkozy, explique Le Parisien. Mais, selon le Snuipp - premier syndicat des enseignants dans les écoles primaires -, 900 des emplois créés ont été dédiés à l'allègement des horaires en zones d'éducation prioritaire. Par ailleurs, la création de nouvelles classes a augmenté le nombre de remplacements nécessaires.

D'après les informations de RTL, 2.000 enseignants supplémentaires seraient nécessaires pour combler les absences. Une centaine de professeurs absents ne seraient pas remplacés chaque jour.

38% des absences courtes sont remplacées

Pourtant, comme le relève Le Parisien, les enseignants ne sont pas spécialement manquants, avec 6,6 jours d'absence par an en moyenne, congés maternité inclus. Mais si 97% des absences longues sont prises en charge par un autre enseignant, les remplacements de moins de deux semaines ne sont assurés que dans 38% des cas, le plus souvent par des professeurs du même établissement rémunérés en heures supplémentaires.

"Notre système scolaire, dans lequel les enseignants sont attachés à une discipline dans le secondaire et une classe au primaire, est très rigide et complique la gestion des absences", explique Claude Bisson-Vaivre, médiateur de l'Education nationale, au Parisien.

La FCPE appelle à une action symbolique ce jeudi, invitant élèves et parents à publier des selfies sur les réseaux sociaux, commentés: "Y a pas de prof".

Polyvalence des enseignants, présence allongée dans les établissements, assouplissement de la gestion du personnel, développement du numérique, répartition plus souple des heures de cours... les pistes à explorer existent, mais les parents d'élèves devront prendre leur mal en patience.

A. D.