BFMTV

Deux semaines de vacances à la Toussaint

Les prochaines vacances scolaires de la Toussaint devraient être allongées de quatre jours pour atteindre deux semaines, annonce le ministre français de l'Education, Vincent Peillon, dans un entretien publié par L'Est républicain. /Photo prise le 17 mai 2

Les prochaines vacances scolaires de la Toussaint devraient être allongées de quatre jours pour atteindre deux semaines, annonce le ministre français de l'Education, Vincent Peillon, dans un entretien publié par L'Est républicain. /Photo prise le 17 mai 2 - -

Première étape de la réforme des rythmes scolaires : les prochaines vacances de la Toussaint devraient être allongées de quatre jours pour atteindre deux semaines, annonce le ministre français de l'Education, Vincent Peillon.

Les prochaines vacances scolaires de la Toussaint devraient être allongées de quatre jours pour atteindre deux semaines, annonce le ministre français de l'Education, Vincent Peillon, dans un entretien publié jeudi par L'Est républicain. Le ministre socialiste, qui a suspendu le calendrier 2013/2014, a fait de la réforme des rythmes scolaires sa « réforme centrale ». « Tout le monde arrive à la même conclusion: une semaine de quatre jours, des vacances très longues, des journées surchargées, ce n'est pas bon. Une réforme s'impose », dit-il. Il annonce qu'il n'est « pas hostile à respecter l'avis du Conseil supérieur de l'Education pour le calendrier 2012 et d'instituer deux semaines de vacances à la Toussaint ».

« Moins de deux semaines, ça ne suffit pas »

Jean-Jacques Hazan est le président de la FCPE, la fédération des parents d'élèves. Sur RMC, il exprime sa satisfaction : « On est content, parce que c’est quelque chose qu’on réclame depuis février 2009. Moins de deux semaines, ça ne suffit pas pour qu’un enfant se désynchronise, se resynchronise, se repose et recharge ses batteries pour repartir. C’est pour cela qu’on note des pics d’incivilités et d’incidents dans les collèges dès le 5-10 décembre. Les enfants sont trop fatigués, ils n’ont pas pu se ressourcer comme il faut. La fatigue, ça entraîne l’irritabilité, et l’irritabilité, ça créé des accidents. »

Retour de l'apprentissage à 16 ans

Les vacances de la Toussaint devaient initialement durer du samedi 27 octobre au jeudi 8 novembre; elles devraient donc être prolongées jusqu'au lundi 12 novembre. « Quand on crée des instances de concertation, il faut rompre avec l'habitude de ne pas tenir compte des avis qu'elles émettent », explique le ministre. Vincent Peillon confirme également sa volonté de faire abroger l'entrée précoce en apprentissage, dès 14 ans. « C'est un retour au passé et non un progrès », dit-il. « Seize ans nous paraît un âge raisonnable. La préorientation précoce conduit à faire du tri social et mine la réussite scolaire des jeunes », poursuit-il.

La Rédaction, avec Reuters.