BFMTV

Coups de couteau au collège : que s’est-il passé ?

-

- - -

Retour sur le drame du collège de Meyzieu, près de Lyon : un collégien a agressé à coups de couteau trois de ses camarades, dont un est toujours dans un état grave.

Un adolescent est toujours ce matin entre la vie et la mort. Il a été poignardé hier matin à Meyzieu, dans la banlieue de Lyon, par un de ses camarades âgé de 15 ans, qui a fait également deux autres blessés, un garçon et une fille entre 14 et 16 ans. L'agression s'est déroulée vers 9h30 au collège Olivier-de-Serres. L'agresseur est entré dans deux salles de classe et a porté des coups de couteaux aux trois élèves. Une agression préméditée selon une source judiciaire : trois couteaux de cuisine ont été découverts sur lui.

Que s'est-il passé ?

L'agresseur est d'abord entré dans la classe de Sylvie, professeur d'italien, qui témoigne au micro de Florent Germain pour RMC : « Je faisais mon cours normalement, tout se passait bien dans la salle. Tout à coup un élève a hurlé en disant « Attention, il a un couteau ! Il y a du sang ! ». Je me suis retournée et effectivement j'ai vu du sang, les élèves qui s'écartaient, les tables qui se bousculaient et cet élève avec un couteau, qui le brandissait, qui voulait tous nous tuer. Il avait un regard méchant, alors que c'est un élève très timide, assez introverti, qui ne dit jamais un mot de plus. C'est vraiment surprenant de sa part ».

Elle précise ensuite que « il s'est précipité sur tout le monde, y compris sur moi, et sans nous toucher il est reparti, il a pris la porte et est parti dans la salle d'en face. A ce moment-là, j'ai fermé la porte pour sécuriser les élèves. J'étais incapable de me servir de mon portable dans la panique, la fenêtre était ouverte, on a hurlé en disant qu'il y avait un jeune homme avec un couteau, qu'il y avait des blessés, qu'il fallait absolument appeler les secours ».

L'agresseur pénètre dans une seconde classe

L'agresseur est ensuite entré dans la classe de Florence Moiroux, professeur d'Espagnol. Elle décrit les mêmes scènes que sa collègue : « J'étais à mon bureau, le cours venait de commencer et les élèves s'exprimaient en espagnol sur ce qu'ils avaient fait durant les vacances. Tout d'un coup, rentre ce gamin. Lorsque je me suis retournée vers lui, c'était trop tard, c'était déjà fait. J'ai vu l'élève une fois qu'il avait reçu son coup de couteau, donc je pense que c'était ciblé puisqu'il a dû aller directement vers lui. Il n'a pas hésité, il était très serein, très calme. C'est l'incompréhension : pourquoi ici ? Pourquoi une telle agression ? »

L'agresseur a été interpellé par les policiers une demi-heure après les faits. Egalement hospitalisé pour des blessures au poignet et placé en garde à vue, le collégien devrait être entendu ce matin dans sa chambre d'hôpital par les enquêteurs. Une cellule psychologique a été mise en place dans le collège.

La rédaction et Florent Germain