BFMTV
Education

Comment bien préparer ses enfants à la rentrée scolaire

La rentrée des classes pour l'année scolaire 2019/2020 aura lieu le 2 septembre 2019

La rentrée des classes pour l'année scolaire 2019/2020 aura lieu le 2 septembre 2019 - Xavier Leoty - AFP

Retour du réveil-matin, des cours qui s'enchaînent et des devoirs après l'école... La rentrée scolaire pourrait être difficile pour les enfants qui se sont habitués à d'autres rythmes pendant les vacances d'été.

Ca sent déjà les cahiers neufs et l'encre à stylos: la rentrée se pointe lundi prochain, avec son cortège d'élèves. Pour les écoliers, ces deux longs mois de vacances ont été l'occasion de se coucher et de se lever plus tard, de manger à des horaires pas toujours fixes et de se permettre peut-être plus d'écarts côté glaces et autres friandises.

Le retour au réveil-matin et aux longues journées de classe pourrait être difficile pour beaucoup, alors comment préparer votre enfant à cette nouvelle année scolaire?

  • Recaler les heures de sommeil

"La réponse à toutes ces questions, c'est la remise en place de rythmes chez l'enfant", explique à BFMTV.com Chantal Maurage, professeure de pédiatrie et de nutrition à la retraite. La question du sommeil est primordiale "mais c'est aussi la plus facile à régler", explique-t-elle. "Quelques jours avant la rentrée, il faut réapprendre à l'enfant à se coucher tôt, et surtout à se lever tôt", afin de le réhabituer au rythme de l'année scolaire.

"Le sommeil de l’enfant est un enjeu de santé publique. Il contribue à son bien-être, à la bonne acquisition des apprentissages, à la maîtrise de ses émotions", écrit le ministère de l'Éducation.

Selon le ministère, de 3 à 5 ans, un enfant a besoin de 10 à 13 heures de sommeil par jour, de 6 à 13 ans 9 à 11 heures et de 14 à 17 ans, 8 à 10 heures. "Avant de se coucher, il faut surtout éviter les écrans ou les jeux", pour ne pas exciter l'enfant, continue la professeure de pédiatrie. Selon l'OMS, les écrans peuvent en effet entraîner une baisse de la qualité du sommeil.

  • Revenir à des repas à horaires fixes

Toujours dans l'idée de retrouver un rythme, Chantal Maurage encourage à se réveiller à temps le matin, mais pas au dernier moment, pour être dans un état d'éveil quand viendra le petit-déjeuner, qui devra tenir au ventre toute la matinée de classe. Au menu: pain ou céréales - éviter les viennoiseries trop grasses -, un laitage (yaourt, lait voire fromage si on est d'humeur), et un fruit frais ou un fruit pressé (mieux qu'un jus de fruit).

Le retour à une alimentation équilibrée et rythmée est important pour éviter les fringales ou les coups de barre chez l'écolier. "Dans la journée de l'enfant, il y a quatre repas. Il faut prévoir un goûter trois/quatre heures après le déjeuner, pour éviter qu'il ait une fringale et grignote, et un dîner léger", afin qu'il dorme bien.

  • Anticiper les angoisses, répondre aux questions

Pour se remettre en jambes avant le jour J, "cela peut être intéressant de reprendre dans la semaine qui précède les dernières choses qu'ils ont vu à la fin de l'année scolaire", explique à BFMTV.com Brigitte Virey, Présidente du Syndicat National des Pédiatres Français. "Ça peut leur rafraîchir la mémoire, les remettre dans le bain".

"Quand les écoliers connaissent déjà l'école dans laquelle ils vont faire leur rentrée, c'est beaucoup plus facile", explique Brigitte Virey, "pour ceux qui entreraient dans un nouveau lieu, il faut leur expliquer, afin qu'ils anticipent cette nouveauté: leur montrer leur nouvelle école, avec qui ils vont être...."

La présidente du SNPF conseille aux parents d'être attentifs aux questions de leurs enfants, et de les rassurer. "Si les élèves rencontrent un problème, il ne faut pas qu'ils hésitent à en parler tout de suite, avec la maîtresse, comme avec leurs parents. Il faut que les parents soient présents, entourent leurs enfants, et répondent tout de suite s'il y a une angoisse".

Salomé Vincendon