BFMTV

Ce qui change pour le Bac 2021: BFMTV répond à vos questions

BFMTV répond à vos questions.

BFMTV répond à vos questions. - BFMTV

BFMTV RÉPOND À VOS QUESTIONS. Le ministre de l'Education nationale a annoncé jeudi soir que les épreuves de spécialité se dérouleraient cette année en contrôle continu. BFMTV vous explique ce que ça change.

L'annonce est tombée jeudi soir. Après plusieurs semaines d'interrogations, le ministère de l'Education nationale a finalement annoncé, par le biais d'un communiqué envoyé aux lycées que le baccalauréat se tiendrait cette année en partie en contrôle continu, compte tenu de la diffusion du Covid-19 et des projections pour les prochains mois. C'est notamment le cas des épreuves de spécialité, qui devaient se dérouler le 15 et 17 mars prochain, selon la nouvelle formule du baccalauréat.

Revenant dans le détail sur cette annonce, Jean-Michel Blanquer a détaillé ce vendredi au micro de nos confrères de RTL que ces épreuves de baccalauréat de mars seront remplacées par "le contrôle continu du premier, deuxième et troisième trimestre, de façon à ce qu’on travaille jusqu’au bout."

Face à cette organisation sans cesse chamboulée, BFMTV vous aide à y voir plus clair.

· Qu’est-ce qui change pour le bac cette année?

C’est un nouveau bac complètement différent. On avait 40% de contrôle continu et 60% d’épreuves finales. Ces épreuves finales se divisaient en deux: les épreuves de juin et les deux épreuves de spécialité, en mars.

Ce sont ces dernières qui nous intéressent. En raison de la situation épidémique, elle ne pourront pas se tenir. Il y a aussi un problème de préparation des lycéens. Donc ces deux épreuves nationales de spécialité se transforment en contrôle continu.

Il n’y aura pas de sujets nationaux, chaque établissement va choisir dans une banque de sujets, pour entrer des notes dans la moyenne et dans Parcoursup.

Les conditions d'examen du bac 2021
Les conditions d'examen du bac 2021 © BFMTV

· Est-ce un soulagement pour les professeurs, les parents et surtout les élèves?

C’est un grand soulagement car il y avait une course contre la montre. Le coronavirus perturbe le fonctionnement des lycées. Les classes avancent moins vite dans le programme, et les professeurs, comme les élèves, avaient peur de ne pas être prêts à temps pour le bac.

Certains syndicats lycéens et enseignants demandaient le report des épreuves, afin que tout se tienne en juin, comme c’était le cas avant, mais le ministre de l’Education nationale leur a dit non.

· La situation sanitaire des écoles est-elle si inquiétante?

Les derniers chiffres montrent une augmentation du nombre d’établissements fermés par trois, par rapport à la semaine dernière. Le ministère comptabilise 64 fermetures pour 61.500 établissements, ce qui reste donc faible mais en augmentation par rapport à la semaine dernière.

Si vous avez d'autres questions, n'hésitez pas à envoyer un mail à l'adresse suivante: bfmtvetvous@bfmtv.fr.

Par Véronique Fèvre, avec E.P