BFMTV

Dordogne: une association vegan veut renommer la "rue de la Saucisse"

Issigeac, en Dordogne.

Issigeac, en Dordogne. - Capture Google street view

Soucieuse de faire évoluer les mentalités autour du mode de vie vegan, l'association PETA veut faire rebaptiser cette ruelle "rue de la Soycisse", son équivalent végétal.

Ils veulent faire la peau à rue de la Saucisse. L’association vegan PETA a adressé fin novembre une missive au maire d’Issigeac, en Dordogne, lui demandant de modifier le nom d’une ruelle de ce village médiéval: la rue de la Saucisse.

L’objectif: "Souligner que les mentalités en France évoluent vers une compassion à l’égard des animaux et un mode de vie vegan", explique l’association dans un communiqué.

A ce titre, elle propose à la ville de rebaptiser la ruelle "rue de la Soycisse", en référence au soja ("soy" en anglais). Si sa demande est accueillie favorablement, l’association propose d’offrir "une sélection des meilleures saucisses vegans aux résidents de ladite rue".

"C’est n’importe quoi"

"Au début, j’ai vraiment cru au gag, raconte Jean-Claude Castagner, maire d’Issigeac, au Parisien. Mais après vérification, je me suis rendu compte qu’il s’agissait d’une démarche officielle." L’édile refuse formellement de rebaptiser l’impasse, "c’est n’importe quoi". Un sentiment largement partagé par les 750 habitants du village, d’autant que la rue de la Saucisse n’est pas une référence à la viande. Il s’agit en réalité du surnom donné à une villageoise, au début du 20e siècle, "car elle était voûtée", raconte au quotidien la seule habitante à l’année de cette ruelle.

Ce n’est pas la première fois que PETA tente de s'immiscer dans le choix d'un nom de rue. Au mois de mai dernier, l’association de défense des animaux avait demandé au maire de Sarlat, ville de Dordogne réputée pour sa production de foie gras, de baptiser l’une de ses artères "rue du Faux-Gras", du nom de l’alternative végétale à ce produit du terroir. Mais la mairie n'avait pas semblé sensible à cette proposition qualifiée "d'humoristique".

Ambre Lepoivre