BFMTV

Dijon: deux étudiants décèdent d'une méningite

Université de Bourgogne

Université de Bourgogne - Kirt via Wikimedia Creative Commons

Trois cas de méningite se sont déclarés, entre octobre et décembre, à l'Université de Bourgogne, située à Dijon. Deux étudiants sont morts, le troisième est en voie de guérison.

Deux étudiants de l’Université de Bourgogne-Franche-Comté ont succombé à une infection évasive à méningocoque, dont la forme la plus connue est la méningite, signale Le Bien Public. Les deux étudiants fréquentaient le site dijonnais de l’Université. La première victime, une jeune femme, était morte le 23 octobre. Mais le journal bourguignon apprend à présent un second décès dû à cette infection.

C’est un communiqué de l’Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté qui a fait état de la mort de cet étudiant dijonnais. L’instance prend bien sûr la chose très au sérieux et a approché les personnes ayant pu avoir des "contacts proches et répétés avec les étudiants porteurs de la maladie, pour leur recommander une prophylaxie antibiotique et une vaccination."

Un troisième cas sur la voie de la guérison

La situation est jugée préoccupante par cette autorité sanitaire:

"La survenue sur une période de deux mois, de trois cas au sein du milieu étudiant, chez des jeunes adultes de la même classe d’âge, retient l’attention des autorités sanitaires.(…) À ce stade, les professionnels de santé ont été informés de cette situation, en vue d’une vigilance particulière vis-à-vis des patients présentant des signes évocateurs de la maladie".

Le communiqué révèle également l’existence d’un troisième cas. Mais de ce côté, le ton est plutôt à l’optimisme: "L’état de santé du troisième évolue très favorablement". Ces cas se sont déclarés entre les mois d'octobre et décembre. 

R.V.