BFMTV

Coronavirus: le pasteur de l'église évangélique de Mulhouse "demande pardon"

Les membres de cette église tentent désormais de diffuser la bonne parole, en appelant au confinement et à l'utilisation des gestes "barrière."

L'événement a probablement été l'une des principales portes d'entrée du coronavirus en France. Au cours de la semaine du 24 février dernier, près de 2000 fidèles évangélistes s'étaient réunis au sein de l'église "la Porte Ouverte" de Mulhouse, dans le Haut-Rhin.

Quelques jours plus tard, plusieurs dizaines de cas étaient décomptés et à l'heure actuelle, des dizaines de victimes sont à recenser dans la ville alsacienne.

"Je demande pardon"

Au micro de BFMTV, Thiebault Geyer, pasteur de cette église, explique que, confinement oblige, "nous avons annulé tous nos événements et on poursuit que les cultes en direct sur Internet."

Il est également revenu sur sa légèreté d'il y a plusieurs semaines, alors que plusieurs de ses fidèles étaient touchés par la maladie.

"Quand j'ai entendu parler du coronavirus et quand je voyais tous les médias en parler constamment, j'en ai parlé légèrement, je vous ai parlé de statistiques, et je demande pardon", explique-t-il dans une vidéo publiée sur YouTube.

L'homme de foi, qui n'a pas été contaminé, se justifie encore: "Le titre du message (de cette vidéo, ndlr) c'était 'tous concernés', et de prendre conscience alors que le virus n'était pas du tout en France et qu'on en parlait en Chine, on en a parlé légèrement."

"Cette maladie est vraiment sérieuse"

Parmi les fidèles touchés lors de l'événement, certains sont en revanche sur le chemin de la guérison. C'est le cas de Jonathan Peterschmitt, médecin libéral désormais forcé de travailler en téléconsultation. 

"J'espère au moins avoir 48 heures de repos sur mes symptômes puisque c'est le délai qu'on se donne en tant que soignant pour éviter de contaminer les autres.Cela permettra de recevoir plus de patients physiques", explique-t-il à BFMTV.

Dan une autre vidéo publiée sur la chaîne de l'église, un second pasteur, qui a été hospitalisé, appelle quant à lui au respect du confinement. 

"Cette maladie est vraiment sérieuse, prenez la très au sérieux, respectez les mesures barrière, je vous le demande de tout mon coeur", conclut-il. 
Hugo Septier